J’ai fait quelques mauvais rêves cette nuit. Je me souviens presque toujours de mes rêves, probablement à cause de mes médicaments qui me massacrent le cerveau. Okay, soyons honnêtes, sans mes médicaments, mon esprit cesse de fonctionner à peu près normalement. C’est typiquement quelque chose qui est tangible, concret, bête et méchant. Certaines de mes connaissances confondent la déprime et une maladie mentale. Certains ne croient même pas en l’existence de telles maladies. C’est assez insultant. Je sais très bien ce que je ressens, mon cerveau fonctionne ou pas, c’est aussi simple que cela. Mes propres parents ne croient qu’à moitié à ma maladie mentale aussi. Encore plus insultant.

AmplifierTrippin’ with Dr Faustus (2017)
@analog — #regular — 4*

Je me réveille donc à 6 heures du matin, je regarde mon téléphone, j’ai un message de ma compagne (c’est l’après-midi là-bas), mais je décide de dormir encore un peu pour ne pas réveiller trop tôt ma meilleure amie chez qui je dors cette nuit et qui doit bosser ensuite. Je me réveille une heure plus tard, avec encore un mauvais rêve. Je rêve de mon grand-père mort, que tout le monde déteste dans mon rêve, ce qui est proche de la réalité alors que c’était le membre de ma famille que je préférais. Lui aussi, avait une maladie mentale, mais personne ne considérait son état comme tel. Je le plains pour ce qu’il a pu vivre, je suis même triste. Personne ne parle jamais de lui.

Je bois encore un thé, un rayon de soleil dans une journée pluvieuse apparaît pendant que je fume un petit pétard à la fenêtre. 17h05. Je ne me sens pas bien physiquement aujourd’hui. J’ai un peu la nausée et mal au ventre. C’est en train de passer.

Comme d’habitude, l’endroit de mon épaule sur lequel je mets mon patch de nicotine les jours où je donne des cours de Systema me gratte une fois enlevé. Je ne sais pas pourquoi je me sens bizarre aujourd’hui. Je dois être fatigué, mais dans le même temps, j’ai fait une grande sieste. Je meurs de faim mais pour une fois c’est vrai. Je ne sais pas si je mange assez ou non. Je suis normal donc je m’en moque un peu. Je pense même que je suis trop maigre. Les gens minces ne sont pas nets pour le monde. Pire, quand ils le sont sans faire quoi que ce soit. Cela ne change rien pourtant. Chacun a de bons gènes et des mauvais. On fait avec, au mieux et on se fait pas violence pour changer quelque chose de plutôt inéluctable.

Je crois que malgré l’heure tardive, j’ai besoin de dormir encore. Ce que je vais faire, puisque rien ne m’attire dans le moment présent. Autant le transformer en repos qui sera toujours utile plus tard.

SEITAMaledicus Mundi (2017)
@analog — #harder — 3*

Je pense à des choses, je les oublie immédiatement. Pourtant, ce sont des choses qui seraient intéressantes, au moins pour moi. Tant pis.

Ma journée est terminée. Elle n’a jamais vraiment commencé. Je vais passer encore un peu de temps ici avant d’aller lire tranquillement au lit sans limite de temps. Cela ne sert à rien de s’acharner sur des idées quand elles sont trop fugaces. Oui, j’abandonne lâchement le terrain des opérations pour retrouver mon futon et un livre un peu bête, qui a le mérite d’exister, ce qui n’est pas rien.

(image : ©Penabranca)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s