J’ai coupé le chauffage cette nuit, ce n’était peut-être pas une brillante idée. Impossible de se lever dans l’appartement glacial avant 8 heures et le chat qui me harcèle pour manger et simplement pour que je lui tienne compagnie pendant que lui dort. Il me possède, bien entendu.

Je commence à avoir beaucoup de choses à faire, il le faut aujourd’hui, ça tombe bien, je suis prêt pour faire cela et plus de débordements avant la nuit. Je suis plus tranquille d’esprit.

D’un autre côté, je suis inquiet que babe ne donne pas signe de vie aujourd’hui, cela n’arrive jamais normalement. J’espère qu’elle ne traverse pas une nouvelle crise avec de nouveaux ennuis. Généralement je peux rien faire d’autre que souffrir dans ces cas-là. Je vais essayer de faire mieux cette fois. Souffrir ne mène à rien. Il est temps d’être plus fort que ça, quel que soit le problème. Je pense que j’ai atteint un stade plus élevé qu’avant. Autant en profiter. Je viens de me souvenir d’un truc important. Ouf, c’est réglé. J’en reviens à mon problème. Je ne sais pas du tout ce qui se passe. Je passe.

Finalement, j’ai bien fait de ne pas m’en faire. Babe avait juste oublié son téléphone. Elle est chez elle maintenant. Elle m’a acheté un t-shirt. C’est vraiment mignon. On discute un peu. Puis je la laisse se reposer un peu et faire ce qu’elle veut. Je ne veux pas être tout le temps sur son dos. Je dois la laisser respirer.

Je me motive, je vais sous la pluie qui s’arrête miraculeusement pour acheter du pain dans la nouvelle boulangerie. Pas de chance, c’est fermé le mercredi. Je le saurai maintenant, mais je me suis rabattu sur du pain de mie, quelle merde. Je vais encore manger des pâtes on dirait. Babe n’est pas là au retour. Elle fait peut-être une sieste. Je la laisse tranquille. Et je pense à ce qu’il me reste à faire. Il y a tellement de choses que c’est sans fin. Cela m’apprendra à être déprimé et ne rien foutre.

Bon okay, j’ai dû laisser la lumière allumée toute la journée vu le temps gris sinistre du moment. Je pense qu’il est temps de passer de l’autre côté, du côté de la nuit, qui est généralement un peu plus intéressant d’un point de vue créatif, même si d’un autre côté, on n’en fait pas beaucoup plus.

(Image source : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s