Je me suis couché très tôt hier. J’étais épuisé. J’ai mal dormi mais ce n’est pas important. Je me suis levé à 6h. Babe était là. Plutôt de bonne humeur, ce qui fait du bien.

Je crois que le festival de la BD d’Angoulême commence aujourd’hui. Cela va m’ennuyer si je sors mais tant pis. Tout est payant, c’est noir de monde en général. Dommage, je crois que c’est sur le thème du Japon. Peu importe. J’ai seulement quelques petites choses à récupérer dehors, des tâches pour l’intérieur et l’écriture. Un peu de détente parfois, c’est tout.

Rameses BSpacewalk (2018) • Electronic Soft • 3

Je ne suis pas de mauvaise humeur. Simplement fatigué. Je suis plutôt content de ma rencontre avec mon psychiatre (cela doit faire dans les dix ans que je le vois). Il va m’aider à avoir un Joker dans la vie, un passe-partout pour ne pas se faire embêter plus par l’état, jusqu’à ce que je quitte le pays. Et encore. Oui, je suis une sorte de parasite de la société, mais je m’en moque. La société maltraite les malades mentaux, c’est de bonne guerre.

J’ai perdu pas mal d’argent et de temps en 2017 pour des choses inutiles. Il est temps de faire le ménage. D’ailleurs, je dois aussi faire le ménage dans l’appartement. Du ménage donc pour ce week-end. Rien d’excitant, plutôt difficile avec mon aboulie. Si je me gave de médicaments, j’ai plus de chances de réussir.

Deathless LegacyRituals Of Black Magic (2018) • Blackened Heavy Metal • 3

J’ai terriblement envie de dormir tout à coup. Je vais faire une sieste. Je suis réveillé par mon téléphone en urgence, pas de chance. J’aurais bien dormi plus. Plus tard probablement. Il fait malgré tout encore nuit. Je mets le MacBook en position jour (bleuté et lumineux), cela devrait m’aider à me réveiller. Le thé chaud est bienvenu. Mon nez coule avec la condensation.

Je ne cherche pas plus loin que ce qui est sous mon nez. Je ne crée pas de manque, j’ai tout ce qu’il me faut. 9h07. Le jour s’est levé, morose, mais pas aussi mauvais qu’hier. Je devrais sortir pour gérer mes affaires, mais je ne m’en sens pas la force pour le moment. Je me brule un peu les yeux pour me réveiller un peu plus encore. Et puis, c’est plus fin, nécessairement. Oh, il y a même un peu de ciel bleu. Cela fait du bien à voir.

Echoes Of MisanthropyFaux Narcissism (2018) • Brutal Deathcore • 3

Je vois avec étonnement que de « vraies » personnes suivent mon blog. Cela me paraît tellement ennuyeux ce que j’écris. C’est tous les jours la même histoire. Il ne se passe jamais rien dans mon existence. Je ne suis même pas certain d’en être capable. Enfin, ça fait tout de même plaisir de se dire que l’on n’est pas seul dans l’univers des mots. J’espère les rendre moins creux avec le temps.

Filthy Young ImpalersPattern Blue EP (2018) • Progressive Death Metal • 3

La journée avec babe a été plutôt positive. Rien de fou, rien de comparable avec ce que nous vivions auparavant. Maintenant elle est couchée. Et comme je suis quand même triste de perdre la babe que j’aime, en tout cas en ligne, je me décale un peu, je bois un thé, j’écoute un bon disque. C’est vraiment triste de voir babe souffrir. Son comportement en ligne a énormément changé. Elle fait de son mieux je le sens, mais c’est douloureux. Aujourd’hui j’ai payé l’Airbnb à Manille pour notre nouveau mois ensemble en Mars / Avril. Tout est prêt maintenant. Cela me ruine mais pour le moment, nous n’avons pas vraiment le choix que de ne se voir que de cette manière. Quelle idée de tomber amoureux d’une femme qui vit à Manille. Elle a de bonnes raisons d’être dépressive en ce moment. Autant que moi. Sauf qu’elle n’a pas l’habitude comme je l’ai depuis toujours.

Mythic SunshipUpheaval (2018) • Instrumental Space Rock • 5

Bon, comme pour l’instant, mon histoire amoureuse est foireuse, je me tourne vers autre chose. Je crois que j’ai tout jeté avec l’eau du bain ces derniers temps. Ce n’est pas plus mal. Quand je dis tout, c’est vraiment presque tout. Le travail que j’ai effectué durement ces derniers mois ne m’a rien rapporté, au contraire. Celui de l’année d’avant non plus. J’ai bien compris qu’il était temps de laisser tomber la mascarade. Ainsi que les choses sociales afférentes. Je pense que je vais être plus libre maintenant. Vivre en ermite, en ascèse, en transe et rien d’autre. Remplir des lignes sur mon laptop, écouter de la musique en permanence, et faire quelques tâches de temps en temps pour ne pas sombrer dans la déchéance non plus. Voyager quand je peux à l’autre bout du monde et rentrer faire l’ermite une année de plus.

Il se trouve que je me sens bien maintenant. C’est triste, mais c’est comme ça. Je n’aurais jamais dû chercher à faire mieux. Je ne sais faire qu’une chose. 17h27, le jour décline dangereusement. Il va être temps d’allumer mes deux petites lampes qui n’éclairent pas beaucoup, mais je n’aime pas les ampoules au plafond. Cela me suffit amplement d’être faiblement éclairé. Ça a toujours tué ma vue, maintenant j’ai des lunettes, mais peu importe. Il faut dire que je lisais à la lueur de la bougie quand j’étais jeune. Pas vraiment bon.

J’ai enfin trouvé un disque vraiment bon. Ce n’est pas trop tôt. Un disque qui me fait voyager. C’est important, ce voyage intérieur. Maintenant que je ne suis plus enchaîné à la musique en tant que travail, je peux l’apprécier à nouveau. Et puis c’est un disque que j’aime parce que c’est aussi la musique que l’on faisait avec mon groupe à l’époque. C’est si loin tout cela.

Je vais bientôt prendre ma douche. Après mon thé. Ce ne sera pas du luxe. Ces satanés cheveux longs que je traîne depuis que j’ai quinze ans. Je sais que j’arriverai à faire mes tâches désormais. Je ne comprends pas pourquoi j’ai fait autrement. Et cela confirme en plus pourquoi je me sens merdique en ce moment. Ne pas tenir compte de la morale sociale, elle ne vaut rien. Ne pas tenir compte non plus de l’avis des autres, ils ne pensent qu’à eux-mêmes, comme tout le monde. Ce n’est pas méchant ce que je dis. Je suis le premier à aider autrui, à être bienveillant en toute circonstance. Mais cela n’empêche que je reste seul enfermé dans mon esprit. Seule l’écriture me permet d’évacuer toutes ces pensées permanentes et confuses.

Une bonne douche de prise. Ma dépression dit non. La drogue me dit oui. L’équation est assez simple. Ce fut même plaisant et je me sens bien maintenant tout propre. Mes cheveux aux fesses sont encore mouillées mais ce n’est pas grave. Je suis détendu. 18h42. J’écoute maintenant une musique qui n’a rien à voir avec ce que j’écoute en général, mais je m’en moque, comme si dans les moments comme celui-ci, tout était possible et agréable et sans jugement.

Une personne dont j’apprécie l’écriture s’est mise à me suivre. Cela me fait plaisir. Un plaisir simple, entre gens tristes et dépressifs. No offense pour les autres, j’apprécie aussi, mais nous avons plus d’accointances ici.

JAGUWARII EP (2016) • Pop Punk • 3

Les gens regardent maintenant un truc à la télévision. C’est l’heure. Moi, je n’en ai pas. Et je vais probablement me coucher dans un état second.

(Peinture : Diego Anaya)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s