Je me lève vers 6 heures, je me suis couché tôt donc je me sens bien. Et de toute manière mon humeur remonte enfin ces temps-ci. Parce que je ne suis pas seulement dépressif, je suis bipolaire. Mais le côté dépressif est largement plus prononcé. En mode maniaque, je ne fais rien de dangereux pour moi, je me sens simplement presque « normal ». Enfin si, je fais une chose. Des reboots. Je vois mon existence, ce que je fais, je n’en suis pas satisfait, j’efface tout et je recommence depuis le début. Avant, j’avais un quelconque espoir d’en faire quelque chose qui se tienne. Aujourd’hui, je m’en fiche simplement.

KornSee You On The Other Side (2005) • Analog – Hard • 5/5

Un compagnon de voyage me disait que ce que je disais avait l’air faux tellement c’est décalé par rapport à sa propre existence. Je trouve encourageant de pouvoir échanger du vrai avec des personnes comme cela, différentes mais proches à la fois. De plus, c’est une personne smart, ce qui est toujours intéressant lorsqu’on rencontre quelqu’un. Nous verrons bien si nous allons plus loin dans nos échanges. Cela me fait plaisir dans ma tour solitaire.

Wolf PeopleRuins (2016) • Analog – Regular • 3/5

Si tôt, babe est encore à donner un cours à Manille. Elle va bien, cela aussi me réchauffe un peu. Bientôt, en mars, nous serons réunis à nouveau pour un mois. Je n’en peux plus d’attendre. Mais bon, je n’ai pas choisi et je suis tombé sur quelque chose de tellement difficile. Je fais avec, je ne vais pas à l’encontre de mes sentiments. Je les accepte car ils font partie de moi. Une girlfriend aux Philippines ? Challenge accepted! Bon, nous sommes tous les deux plutôt pauvres, cela n’aide pas. Mais cela peut changer, qui sait ? J’ai appris que tout bouge en permanence et qu’il faut soi-même toujours bouger pour ne pas mourir. Alors je bouge.

Daniel AverySlow Fade EP (2018) • Digital – Hard • 3/5

Je pense à la littérature. La seule chose qui soit valable avec la musique à mes yeux. Elle surpasse même la musique parce qu’elle ne demande rien d’autre qu’un crayon et un bout de papier. L’écriture est gratuite, offerte à tous et infinie. C’est pour cela que je l’aime tant.

Il fait de nouveau gris aujourd’hui. J’ai ouvert complètement les troisièmes volets de la pièce principale de mon appartement. Cela donne un peu plus de lumière, mais elle est assez désagréable. Je peux me passer de mes deux petites lampes, même si c’est avec tristesse. Je ne suis pas certain de garder les choses dans cet état. Cela me donne une sensation bizarre et odd. En plus, cela chauffera moins bien.

MonolitheNebula septem (2018) • Analog – Harder • 3/5

Aujourd’hui, je dois retirer de l’argent, acheter du pain, du tabac et du Diet Coke. Probablement rien d’autre. Mes besoins sont simplifiés à l’extrême. Comme il ne pleut pas, je vais faire cela quand mon thé sera terminé. Je n’ai pas envie de sortir, de me préparer pour si peu, mais d’un autre côté, il ne pleut pas, c’est déjà très bien.

Ces volets ouverts me troublent vraiment. J’ai une fenêtre de chaque côté de mon bureau principal, c’est étrange. Cela fait des mois, peut-être un an que les volets étaient presque fermés. Avec un peu de chance, ce regain de lumière sale me donnera une plus grande envie de sortir. L’aboulie que je me traîne est dingue. Il faudra vraiment que je sois dans de meilleures conditions avant de partir à Manille. Arrêter le tabac et les pétards, être clean et la barbe suffisamment bien taillée, ce genre de choses.

En février, donc très bientôt puisque le mois commence demain, je vais avoir les deux chats pendant trois semaines. Ma meilleure amie (et mon meilleur ami, qui est comme un frère pour moi) vont devoir faire des choses et je vais donc m’occuper de la petite chatte qui est folle et de mon gros chat. C’est moi qui l’ai élevée il y a longtemps maintenant, quand ma meilleur amie était ma compagne, pendant 20 ans. Oui, c’est inhabituel mais s’il y a une chose que j’ai apprise, c’est de lâcher prise quand il le faut. Et ne pas me mettre en colère. Je déteste la colère. Certains diront que je suis languide. Probablement. En tout cas, j’ai géré ma rupture il y a deux ans, nous l’avons gérée, de manière magistrale et peu de gens peuvent se targuer d’avoir une relation si saine avec mon ancienne compagne et son chéri actuel. Il faut dire que son nouveau compagnon est devenu mon meilleur ami aussi, ce qui m’évite d’avoir à me faire du souci pour elle car elle n’est pas avec un débile. Cela aide grandement.

Bon, je vais me préparer et sortir, il est plus que temps. Voilà qui est fait. Comme d’habitude j’ai oublié que la boulangerie était fermée le mercredi alors j’ai acheté du pain de mie avec mon Diet Coke. J’ai acheté aussi le journal « Le 1 » au bureau de tabac, pour pouvoir payer par carte et ne pas avoir à tirer du cash finalement.

Babe n’est pas là, elle était en forme ce matin, sa forme baisse avec la fatigue, logique, mais sa force mentale aussi, ce qui est difficile. Ce qui me prouve que je dois me lever tôt ou me coucher très tard, enfin, vivre de nuit en définitive. Les journées n’apportent rien d’intéressant si je ne me noie pas dans les drogues (j’inclue les médicaments dedans, puisque j’en suis dépendant, qu’ils modifie mon cerveau et que je mange pas mal d’opiacés pharmaceutiques).

The SleeperApparatus EP (2018) • Analog – Harder • 4/5

Je parle avec babe. Il nous reste 49 jours avant de se toucher à nouveau. God, perfect feeling. La dernière fois c’était en juillet. On a vraiment du mérite je trouve. À force de s’envoyer des images, on finit dans l’onanisme à distance. Ben quoi, je sais que je suis un ascète dans l’âme, mais huit mois sans pouvoir toucher sa compagne, on finit par trouver des biais. Et autant que ces biais soient passés ensemble.

XenobioticPrometheus (2018) • Analog – Harder • 3/5

Une chose très intéressante aujourd’hui. J’ai reçu un email d’un blogger apprécié qui me disait que ce que j’écrivais ressemblait à de la fiction tellement c’était éloigné de sa propre vie. Ça m’a un peu retourné le cerveau et je me demande pourquoi je ne changerais pas de perspective pour en faire une fiction alors que ce n’en est pas une. Je ne sais pas encore comment je vais faire. Si je parle à la troisième personne, si j’ajoute plus de réflexions intéressantes que je peux retrouver dans ce que j’écris aussi à la plume, à l’ancienne.

Palmbomen IIMemories of Cindy (2018) • Digital – Hard • 3/5

Parce que oui, il faut bien l’avouer, je passe presque toute ma journée à écrire et écouter de la musique. Cela n’a aucune valeur en soi, surtout dans notre monde, mais je pourrais jouer un peu avec ça. Par contre, je ne mens jamais et j’assume ce que je suis, enfin ce que la personne est.

Le contraire me semble peu intéressant : ajouter des éléments fictionels n’est pas dans ma nature. Et c’est contre tout ce que j’ai mis en place dans mon existence ces deux dernières années. Même abandonner le « je » m’ennuie à vrai dire. La forme du journal reste reine pour moi. D’ailleurs, j’aime lire les « cahiers » (bien plus intéressants que les miens) de mes auteurs favoris. Le non-réel se retrouve chez moi uniquement quand je dis « il faudrait que… » ou « j’aimerais faire ci… ». Le reste est à prendre au pied de la lettre.

Et je vois que depuis que j’ai changé d’application d’écriture, c’est-à-dire en septembre, j’ai déjà écrit 55000 mots, ce qui n’est pas rien, sans forcer, sans compter ce que j’écris à la main et les moments où j’ai repris mon ancien traitement de texte, parce que je n’étais pas encore sûr du nouveau.

Cela tombe bien, nous sommes le dernier jour du mois, je vais essayer à partir de février d’écrire plus correctement, dans le sens où cela ne changera pas vraiment mais je tâcherai de faire un effort pour éviter l’ennui le plus total.

VHS DreamsLost World (2018) • Digital – Regular • 4/5

C’est assez étrange. Ces derniers temps, je fume beaucoup de pétards, assez tôt dans la journée, mais à faible dose (sinon je ne pourrais pas écrire, ce serait direct au lit). Et cela contre ma fatigue de manière impressionnante. Je n’ai pas fait de sieste hier, je me suis couché tôt et levé avant mon réveil qui était lui aussi réglé sur avant sept heures. Et je me sens bien, motivé. C’est étrange. Soit c’est l’addition avec les médicaments, soit c’est un effet bonus comme dans le bon vieux temps pour que le monde paraissent plus pimpant. Bref, c’est assez intéressant comme procédé. J’ai envie de faire plein de choses et je les fais. Lorsque je vais m’installer à Manille probablement, fumer du cannabis est souvent réglé par une mort immédiate (la police n’a pas à se justifier contre les drogués) donc on va éviter. J’espère avoir mes médicaments quand même, je ne sais pas encore bien comment à long terme. Bref, cela risque d’être une forme d’explosion dans mon esprit. C’est ce que je crains le plus.

Il ne faut pas se mentir, je suis dans mon petit confort snob comme pas deux, pas de quoi être fier, pas de quoi rougir non plus. Bref, je me sens assez bien, surtout ces derniers jours. J’aimerais bien que cela dure. C’est possible, mon expatriation mettra peut-être longtemps à venir ? Peut-être même que tout va foirer ? Nous verrons, le futur n’existe pas.

Cradle of FilthCryptoriana – The Seductiveness of Decay (2017) • Analog – Harder • 4/5

Je me dis que je pense à trop de choses à la fois. Je dois commencer par continuer simplement ce que je fais le mieux, de la manière dont je le fais le mieux. Changer n’est pas toujours une bonne idée. On peut ajuster, mais dans mon domaine, être soi est prévalent donc tant pis pour les millions de répétitions, jour après jour. Cela fait partie du deal, cela fait partie de la vie, c’est ce que je suis et ce que je vis, avec une propension à l’intériorité.

J’ai pris une douche (Yay! Je suis fier) et puis je me suis égaré deux heures à regarder des séries télévisées étrangères alors que je me l’interdis désormais catégoriquement, sauf le truc qui tue, mais cela n’arrive que rarement : comme la première saison de Mr Robot par exemple.

Donc, j’ai arrêté le gros ordinateur qui me sert à ça et à jouer et avant à travailler (plus besoin maintenant que je ne fais qu’écrire). Je pourrais jouer pendant que j’en ai encore l’occasion pour un moment, en guise de passe-temps en soirée avant de la lecture. L’un ou l’autre parfois plutôt. J’ai tendance à me coucher tôt la plupart du temps parce que babe se lève vers 23 heures. J’essaie de me coucher avant pour la laisser tranquille à son réveil et moi être levé assez tôt pour profiter de sa présence en ligne si c’est possible.

Cela n’a pas été de tout repos depuis un an et demi, j’ai appris à la soutenir de toutes mes forces mais aussi à faire attention à moi, et cela récemment. Je ne sais vraiment pas si cela va tenir le coup. On n’est jamais sûr de rien quand on a un cerveau qui ne fonctionne pas normalement. Et pas qu’un peu. J’essaie dans le même temps de mieux m’écouter et justement de ne pas suivre de règles trop strictes qui empêchent toute légère euphorie. Donc, je me mens à moi-même quand je dis que je devrais faire ceci ou cela, comme par magie. Mon univers ne fonctionne pas comme cela.

Je suis un perdant. J’ai gagné pendant 18 ans, ensuite j’ai perdu le tout en un jour. J’ai donc vécu plus d’années en tant que perdant qu’en tant que gagnant. Être un perdant n’est pas un problème. Le monde n’aime pas cela mais je me moque bien du monde. Je peux perdre encore et encore, jusqu’à la fin, mais en faisant ça bien. C’est mon unique talent que de perdre avec langueur et oubli. Ce sont d’ailleurs deux objectifs louables. Perdre en beauté, ce n’est pas rien. Environ 75 pages pour le mois de janvier. Je peux faire un récapitulatif tous les trois mois si j’ai envie. Peu importe.

Ha ha, j’entends dans mon casque un lion rugir en arrière plan du morceau qui en parle. C’est kitsch à mort. Cela me fait sourire (pour de vrai, je dis les choses telles qu’elles sont, je n’imagine rien, si je dis que je souris, c’est au sens propre).

Il faudra que je choisisse mon prochain livre. Assez rapidement, peut-être même en journée qui sait ? J’ai plus de temps que je ne le crois. J’en perds beaucoup dans des bêtises. Dans de l’attente.

L’attente est une sorte de plaisir masochiste que je m’inflige, au lieu de s’en foutre, comme cela devrait être si je suivais mes propres préceptes. Je dois y penser, faire attention à cela.

Je regarde mes comptes, j’ai assez d’argent pour une année de plus. Je vais bien me débrouiller maintenant. J’ai déjà tout payé pour le voyage, je vais pouvoir dépenser sans trop compter à Manille et même avoir un bonus pendant l’année qui me permettra d’investir dans ce qui est le meilleur et le plus utile pour moi. Sans délirer non plus. Je ne suis pas si pressé et il me faudra toujours des fonds pour l’expatriation si j’y arrive. Bref, je suis soulagé de commencer l’année correctement, sans avoir peur bien qu’en faisant des économies sur tout en général.

Deux choix s’offrent à moi. Je peux continuer la soirée euphorique jusqu’à ce que je n’en puisse plus et risquer d’être merdique pendant une semaine. Ou je décide de mettre fin à la soirée maintenant, pendant qu’il est temps, quand je suis vraiment bien. Trop tard pour faire des choses du soir, de la nuit. Il est temps de dormir ou d’attendre de dormir car on est trop excité mentalement. Oui, un massacre final me paraît tout à fait judicieux maintenant. Au lit, demain commence un nouveau mois, il faut que je pense au temps en général et à la définition plus exacte de mes quelques mantras fondamentaux.

4 thoughts on “ Mercredi 31 Janvier 2018 ”

  1. C’est gentil de laisser un commentaire, sauf quand c’est toujours le même (3ème fois) pour tenter de faire de l’audience sur votre propre site. Moi, je m’en moque, mais vous ne trouvez pas que c’est vain ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s