J’ai passé un très bon moment hier soir au cours de systema avec M et aussi chez ma meilleure amie A, qui est mon ex, qui est avec lui maintenant, que je considère comme un frère. Le fait qu’il dorme dans « mon » lit et moi dans la chambre d’amis ne m’a pas stressé ou rendu triste. J’en suis presque étonné mais c’est excellent, une belle page que j’ai tournée définitivement.

Black TongueThe Unconquerable Dark (2015) • Analog – Harder • 4/5

Je viens juste de rentrer en bus, des flocons de neige dansent dans le ciel, je réchauffe l’appartement comme je peux ainsi que moi-même. J’ai eu froid tout le long du trajet en bus. J’ai pas mal dormi aussi, entre deux échanges rapides avec babe qui est en train de donner des cours particuliers.

Deuxième grand café de la journée après celui de sept heures ce matin au réveil chez A. Je suis de bonne humeur, j’aime bien la neige, même si elle reste minimale ici. En ville c’est un peu pourri, mais à la campagne, c’est vraiment génial.

J’avoue que le texte que j’ai lu sur la dépression et son environnement m’a fait beaucoup réfléchir. Je sais que je ne suis plus dépressif en soi. Je suis anxieux, ça on ne peut pas me l’enlever. J’ai une anxiété énorme que je traite à grand coup de 200mg Seresta par jour. C’est de famille et je suis le seul à m’en sortir. Mais la dépression, non. Comme j’ai modifié mon existence, elle n’a plus de raison d’être. Mais je suis maintenant dépendant de mes médicaments (Surmontil). J’ai déjà arrêté les thymorégulateurs il y a un an, sans trop de problème, parce que je ne suis pas assez bipolaire à mon goût pour les rendre nécessaires. C’est déjà une bonne chose. J’ai aussi réduit les doses du reste.

Bref, changer de vie met généralement fin aux problèmes de dépression. Certes, j’ai une tendance forte à la mélancolie et au nihilisme, mais ce n’est pas quelque chose de mauvais, c’est totalement constitutif de qui je suis et je l’accepte. Je vais tâcher de travailler sur ces choses pendant encore un moment. Ce serait bien d’être le moins dépendant possible quand j’irai m’installer à l’étranger.

Amon AmarthTwilight of the Thunder God (2008) • Analog – Harder • 4/5

Je commence à être un peu réchauffé. Je fais ma rapide revue de presse sur les choses qui m’intéressent en attendant. Maintenant, je vais aller payer mon loyer et prendre du pain. Voilà qui devrait suffire pour le moment. Ensuite je m’enferme probablement pour le reste de la journée. Babe a de longues journées cette semaine de toute manière.

BarrowsImprecari Island (2011) • Analog – Regular • 4/5

De retour sous la neige, c’est agréable, mais cela ne tiendra pas. J’ai acheté mes affaires. Je bois un dernier grand café avec une cigarette et je vais dormir une heure. Avec les notifications en marche parce que je ne veux pas manquer babe. Sa journée est déjà tellement chargée que l’on ne passera probablement pas plus d’une heure ensemble. Il fait déjà 19 degrés dans l’appartement, j’ai l’impression qu’il fait chaud vu que je me suis activé et que je cours depuis ce matin 6h57. Je me sens épuisé mais plutôt de bonne humeur. Chaque fois que je délaisse le confort de mon appartement (même si c’est plus confortable ailleurs, ce n’est pas / plus chez moi), je me sens bien lorsque je reviens et tout me paraît intéressant. Je vais essayer de faire durer cette sensation précise.

Black RainbowsStellar Prophecy (2016) • Analog – Hard • 4/5

Je me suis couché un moment, avec quelques assoupissements dans le noir entre deux bêtises avec babe sur Telegram. Cela m’a fait du bien, mais je vais quand même avoir besoin d’une bonne sieste dans l’après-midi. On discute le temps qu’elle rentre chez elle. Sporadiquement.

Je me suis enfilé un paquet de chips de maïs avec du Diet Coke. Classe. Tout en finesse. Je me demande quand mon corps ne sera plus d’accord avec ce genre de choses, quand il se mettra à gonfler dangereusement. En attendant, je peux me le permettre et ça me fait sauter le repas de midi au passage, tant mieux. Babe trouve aussi qu’elle a grossi, mais nous sommes des personnes très minces à la base, donc cela ne se voit pas. J’ai du mal à la convaincre mais elle est parfaite my babe.

La musique est excellente, mon humeur le reste aussi malgré la fatigue. J’attends le contrecoup de la dépression maintenant que je dis qu’elle n’existe plus en moi et que je ne suis malade qu’au niveau de l’anxiété et des broutilles autour. Je préfère dire maintenant que je suis fainéant, nihiliste, anarchiste, mélancolique etc.

NeurosisSouls At Zero (1992) • Analog – Hard • 5/5

Cela change beaucoup de choses. Je vais essayer à nouveau de réduire mes antidépresseurs puissants peu à peu. Je sais que cela va faire mal, parce qu’ils me rendent la vie bien plus facile à gérer et que je suis vraiment dépendant. Mais je sais aussi que je suis désormais assez fort pour la supporter, sachant que j’ai changé complètement d’environnement par rapport à avant : pas la même ville, pas le même amour, pas le même travail… Tout est différent maintenant et c’est la clé probablement.

J’ai fait une sieste après que babe s’est endormie, pas une longue, parce que j’ai été réveillé par un text de A qui me demande une photocopie de ma carte d’identité parce que je serai son témoin à son mariage. C’est drôle quand même, j’ai été avec elle pendant plus de 20 ans et je finis comme témoin de son mariage et cela m’enchante. C’est complètement fou et pourtant vrai.

Je suis toujours sur le même disque parce que j’ai fait une pause au milieu. J’adore ce disque, j’adore ce groupe. Je les ai vus en live, c’était vraiment parfait. Il y a d’excellents concerts entiers récents sur YouTube qui sont excellents.

Je pense à enrichir mon journal. Nommer des disques ne suffit pas. Tourner uniquement autour de mon nombril finit par me lasser aussi. Je devrais prendre de la matière ailleurs et la transformer en texte ici, même si cela fait des pages bien plus longues encore. Tant pis pour ceux qui n’aiment pas lire des pages de journal sans fin.

Un sentiment merveilleux ce soir à 18h03. J’ai pris mes médicaments, tout coule de source, je suis défoncé aussi, chaque brin d’item regorge de fruits que je cueille.

Je n’ai pas froid, pourtant il fait deux degrés dehors. Dans cette région, il ne neige jamais vraiment. Je n’ai eu que la chance d’apprécier quelques flocons sur mon visage ce matin. Les journées rallongent mais je n’aime pas cela alors j’ai fermé à nouveaux les volets du milieu et laissé le rideau fermé dans la chambre. Avec mes deux petites lampes, je me sens presque comme de nuit toute la journée et c’est un sentiment parfait. Souvent on dit que les dépressifs dorment toute la journée et n’ont envie de faire des choses que la nuit et alors ils n’arrivent alors pas à dormir. Ce sentiment vient du fait que de nuit, personne n’attend plus rien d’eux, ils sont libres et se sentent de nouveau prêts à vivre. Ce point est ajouté au fait que la dépression est liée à sa propre vie et non à un cerveau malade.

La musique s’est arrêtée. Je pense au fait que j’ai un vrai blog aussi sur Tumblr et que je ne dois pas le cacher car c’est aussi une partie de moi. Je vais remettre de la musique et boire un autre thé.

Between The Buried And MeComa Ecliptic (2015) • Analog – Harder • 5/5

Un jour, j’ai lu que les Japonais avaient plus de cancer de la bouche parce qu’il buvaient leur thé très chaud tout le temps. Je ne sais pas si c’est de la connerie mais entre ça et les clopes, ça ne devrait pas tarder.

Je me pose la question de savoir si je ne devrais pas mettre dans mon blog ce que je poste dans mon Tumblr. N’avoir plus qu’un endroit. Pourquoi pas ? Je ne reblog pas tant que ça. C’est surtout quelque chose qui me permet de passer le temps de manière agréable, même si tout le monde joue avec Snapchat ou Instagram principalement. Mon IG est presque vide parce que je n’aime pas partager les choses avec des gens que je connais vraiment. C’est trop intime. Je devrais tout poster uniquement sur ce blog qui est majeur dans ma pratique quotidienne maintenant. Tumblr est aussi agréable pour le petit côté social que j’aime bien, meilleur que dans d’autres réseaux sociaux. J’ai toujours aimé ce lieu, depuis sa création, je me sens bien dedans, j’ai suivi chaque évolution et je vois des personnes qui sont là depuis vraiment longtemps et je les vois vieillir comme je le fais de mon côté et c’est intéressant. Mais bon, je peux très bien poster le contenu des images. Je ne suis pas certain, cela me laisse perplexe. Une bonne partie se trouve dans le scrolling, dans les tags, les questions / réponses aussi etc.

Je pense aussi aux pochettes des albums, tout ce genre de choses. J’aimerais que cela soit plus total. Partager aussi des liens, ce que j’écoute sur France Culture parfois. J’aimerais bien suivre un journal en ligne (pas intime, les nouvelles quoi) mais aucun ne me plaît. Je suis pourtant prêt à payer pour ça, mais ils sont tous moisis. Alors j’écoute les infos de France Culture à l’arrache et c’est tout. Le Monde, qui aurait les moyens d’être le meilleur n’est plus que l’ombre de lui-même ou bien n’a-t-il jamais été vraiment intéressant. Cela m’ennuie.

Le thé me donne chaud dans une pièce pourtant plus froide que d’habitude et je me sens plus libre sans fermer ma robe de chambre « tissu écriture +3 ». Je redescends un peu et je me dis que non, mon Tumblr a sa propre place et je n’ai pas besoin de mélanger tout. De plus j’aime son domaine « itsokidontcare.com ».

J’écris vraiment beaucoup aujourd’hui alors que je ne suis arrivé que tard dans la matinée chez moi. Je mange un bout : du pain, du fromage, des rillettes de thon, c’est tout. Comme presque tous les repas. Je fais des économies substantielles en ne mangeant que peu, en tout cas en faisant très attention à ne pas dépenser mon argent en nourriture parce que je trouve que c’est très inutile. C’est totalement discutable, mais je parle en tant que personne vivant seule en ce moment et donc qui n’a rien à faire du regard de personne, ou des envies de personne.

19h43. Un pétard léger de plus. Il est encore tôt, j’ai envie de me coucher. La nuit est bien sûr tombée mais je me sentirais bien dans mon lit avec de la musique pendant un moment. Si en plus je dors, tant mieux. Je me moque des heures, je suis libre.

KylesaUltraviolet (2013) • Analog – Hard • 5/5

Je me réveille avec mon casque sur les oreilles et mes lunettes mais pas de musique. Je me lève alors et il est 21h54. Je massacre totalement ma routine de sommeil. Sans vergogne. Je renonce à vivre comme tout le monde, du moins tant que je suis seul dans mon quotidien. Je reste éveillé le plus possible tant que je me sens bien. Quand j’ai envie de dormir ou de faire un reboot parce que la journée ne me plaît pas, je dors. C’est aussi simple que cela.

Solar FieldsOrigin # 02 (2013) • Digital – Regular • 4/5

D’ailleurs babe s’est levée. On discute un peu. Je me demande ce que cela ferait d’avoir babe au bout du fil le matin au lieu de l’après-midi et de la nuit. Et je repense au problème de la gestion de mon temps, pas tant d’un point de vue de ce que je fais, mais plutôt de quand je fais ces choses. Avec l’accès à une plus grande liberté. Je suis un peu fatigué par habitude mais je me sens mieux que la journée. Et je ne perds pas de temps avec babe puisque je suis disponible aussi pendant qu’elle est levée.

Sonic YouthRather Ripped (2006) • Analog – Regular • 5/5

Et puis il faut l’avouer, la nuit, non seulement, je suis bulletproof mais en plus je suis éclaté. Tout est plus brillant la nuit. Même la musique. Et puis il faut avouer aussi, j’ai passé une très bonne journée.

Je repense aux choses qui m’intéressent mais que je n’arrive pas à trouver. Il faut que je cherche mieux. À l’étranger s’il le faut.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s