Monkey3Astra Symmetry (2016) • Analog – Regular • 5/5

21h45. Je me suis relevé il n’y a pas longtemps. J’ai suffisamment dormi pour me coucher tard et donc profiter de la nuit. Les voisins du dessous chauffent enfin leur appartement, ce qui me permet de baisser un peu la chaudière qui tournent à fond tout le temps et qui va me ruiner en gaz cet hiver.

Changer régulièrement d’environnement permet de ne pas s’empêtrer dans des questions qui nous taraudent, sans pouvoir trouver de solution propre. Je ne fais rien qui ne soit pas du travail en ce moment. Je pourrais passer du temps à me divertir mais ce n’est pas de cela dont j’ai envie depuis aujourd’hui spécialement.

C’est la réalité de soi qui veut prendre sa place dans mon monde et dans mon écriture. Je sais que le commentaire n’est pas ma spécialité mais il faut bien se rendre à l’évidence, je ne suis pas assez, pas suffisamment. Je dois donc modifier ma routine pour inclure ceci dans mon temps imparti.

Se réveiller à nouveau, une fois de plus, est une sorte de reboot qui me permet de ne plus faire n’importe quoi et de me concentrer sur ce qui est important. En ce qui me concerne, la santé mentale et l’acceptation de soi. Se surprendre à ne plus penser à autre chose pour un temps, se sentir plus libre et ne pas craindre des choses que je ne connais pas, que je ne maîtrise pas.

Laisser passer du temps, comme je l’ai fait, était courageux, je ne dois pas faiblir en ce qui concerne cela. Sinon, je ne finirais jamais dans la posture que je me suis inventée. Est-ce bien ce que je désire d’ailleurs ? Oui. Mais ce n’est pas vraiment moi qui décide de tout, ce serait beaucoup trop simple. Le retrait est comme mutuel il me semble. Soit, je fais avec et je sais que je peux vivre indéfiniment comme cela, plutôt de manière solitaire et mélancolique, mais je ne crains pas cela. Soit les choses se dérouleront d’une manière inattendue et étrange, mais qui sera alors quelque chose de puissant pour moi.

Dans tous les cas, je pense que je n’ai rien à perdre, mais alors vraiment rien. J’ai probablement perdu tout ce qu’il y avait à perdre dans le monde des humains, je ne fais que survivre comme un ascète. Si je ne suis pas capable de suivre le mouvement, alors je m’arrêterai à un stop, je me mettrais sous un abribus et j’attendrais que les choses se tassent.

Je fume un pétard, mes médicaments contre la dépression et l’anxiété coulent dans mes veines, je bois du Diet Coke. Je cumule les dépendances. Affective aussi comme c’est le cas dans la partie précédente. J’apprends à ne garder que ce qui me tient réellement en vie, du moins j’essaie. Je dois me débarrasser de la dépendance affective, c’est probablement la plus nocive pour moi. Les choses ne sont pas si graves, j’ai déjà fait de grands pas vers plus de sérénité de ce côté-là.

Jeffertitti’s NileThe Electric Hour (2014) • Analog – Regular • 3/5

L’immense distance entre babe et moi n’est vraiment pas facile à gérer. Je ne dois pas y ajouter des délires personnels lorsque la journée ne s’est pas parfaitement déroulée entre nous, et cela uniquement selon mes propres critères. Et je reste tributaire d’applications sur téléphone qui sont désagréables au possible et rendent tout plus compliqué que cela n’est en vérité. J’attends juste patiemment Mars pour retourner à Manille et vivre à nouveau les choses réellement pendant un mois. Je dois vraiment arrêter de prendre le succédané de vie commune que l’on a sur le web comme quelque chose d’aussi réel que lorsque nous sommes ensembles de fait.

Quoi qu’il en soit, je suis gavé de dépendances et il me faut vraiment commencer à les maîtriser consciemment, pas uniquement à la louche.

Parfois il faut simplement savoir se taire et ne rien attendre. L’attente est un fléau dont je dois me débarrasser. Passer ma vie à attendre n’a aucun sens. Le futur n’existe pas.

Downfall Of GaiaAtrophy (2016) • Analog – Harder • 3/5

C’est la première des choses que je dois travailler à partir d’aujourd’hui. Ne pas être victime de l’attente est quelque chose de terriblement compliqué. Les objets qui nous servent à communiquer provoquent une attente presque permanente.

Dans mon cas, avec sept heures de décalage horaire en plus, cela devient vraiment périlleux. Les attentes sont éclatées, les heures de travail, le lever, le coucher, c’est tellement dur à suivre et parfois à se comprendre. Je ne suis pas de la même génération : l’attente signifiait autre chose pour moi avant. C’était aussi une forme de détente. Maintenant, l’attente est tension, crispation et un mauvais sommeil pour bien ruiner sa journée ou sa nuit.

D’ailleurs, c’est un peu la même chose que la solitude. Les ressorts sont à peu près les mêmes. Avoir peur ou être paralysé par la solitude est une chose courante que je dois éviter comme la peste.

Je suis plutôt habitué à ce genre de problème. Je suis fils unique, élevé dans la montagne. Mais d’un autre côté, j’ai rompu ma liberté et accueilli la négation de la solitude à partir de 20 ans. Tout le reste, une moitié de vie de plus n’a été qu’une absence douloureuse de solitude. Je me la suis infligée tout seul, je ne rejette la faute sur personne. J’ai le sentiment d’être un idiot.

SleepSleep’s Holy Mountain (1993) • Analog – Hard • 5/5

Mon attente provoque souvent une forme de solitude bâtarde, qui n’est ni vraiment de la solitude, ni vraiment son absence. C’est un état malsain, entre les deux, une sorte de marécage dont on a l’impression qu’il est impossible d’en sortir vivant. Les conditions sont réunies lorsque l’on passe une journée correcte, voire plutôt bonne et que le lendemain est d’un vide sidéral à pleurer.

(Image source : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s