J’ai un peu de temps, même si j’aimerais bien dormir. Je me suis endormi en une minute hier soir, j’ai fait des rêves et je n’ai même pas entendu la première sonnerie de mon téléphone ce matin. La deuxième me réveille, mais je ne savais plus où j’étais (dans la chambre d’ami de la maison de A, là où j’ai vécu presque dix ans pourtant). Je suis vraiment fatigué et je pars dans quinze jours pour Manille. Je n’ai rien préparé pour ma valise, il est vraiment temps que je m’y mette, que je prenne et achète tout ce dont j’ai besoin.

J’ai vraiment envie de raconter tout ce qui se passe en ce moment, mais je suis épuisé et en retard et un peu perdu. J’ai aussi envie de continuer à écrire de la poésie sur Medium, puisque cela fonctionne bien. L’écriture est vraiment ce qui est important. Babe, mes quelques amis que je vois assez rarement et écrire (plus un peu de détente).

ThroneConsecrates (2017) • Analog – Hard • 3/5

Bon, babe va faire une sieste. Je l’ai un peu poussée en avant, pour qu’elle se motive à quitter la maison familiale dans laquelle elle est seule avec son oncle handicapé mental et son amie / femme de ménage qui l’aide car la maison est grande et elle n’a que peu de temps pour tout gérer. Je presse un peu babe, parce qu’elle ne sortira jamais de sa dépression et de ce status quo toute seule. Cela me permet aussi de prendre des décisions pour mon futur changement d’appartement, faire plus d’économies etc.

Hier, je me suis trompé de salle pour le procès au départ. Je me suis retrouvé dans un procès pour un gangster, vols à main armée etc. Je comprends au bout d’un moment que ce n’est pas ma place, je vais dans la bonne salle et je m’excuse auprès de la juge. Bien entendu, j’ai gain de cause immédiatement (même si je suis passé en dernier) mais ce qui m’énerve le plus, c’est que l’IRCEC n’avait aucun représentant et j’aimerais vraiment savoir qui me harcèle (pas l’IRCEC en elle-même puisqu’ils savent que mon compte est clos et que tout est okay). Drôle de moment, le type avant moi avait le même problème. La juge n’était pas contente que l’IRCEC ne se soit pas déplacée. Normalement, j’aurais pu avoir droit à des indemnités s’il y avait un représentant. Donc impossible ici. Cela ne pourrait marcher maintenant que si je faisais moi-même un procès à l’IRCEC. Bref, cela m’a pris toute ma matinée, mais au moins, c’est réglé, pour cette année du moins. Ils sont bien capable de recommencer comme ils l’ont fait cette année par rapport à l’an dernier et le coup des huissiers.

Le cours de Systema était très bien, je me rends compte que j’ai régressé sur la partie écrasement. On met deux ou trois personnes couchées sur soi, des poids morts, bien lourd, plus de 200kg, et on doit se sortir de ça comme on peut. J’ai paniqué et je n’ai pas réussi alors que j’y arrivais avant. Sensation d’étouffement et de mort imminente, ce qui est l’objet de cet exercice. Notre corps supporte tout à fait ce genre poids. C’est vraiment dans la tête que cela se passe. Cette régression est étrange mais au moins j’ai encore des choses à travailler.

A s’est faite un super tatouage ce week-end (c’était ça qu’elle voulait me montrer, elle n’est pas enceinte), des carpes tout le long des côtes, elle a dégusté. Pour mon anniversaire, ils vont m’offrir un nouveau tatouage. Probablement le reste d’un bras entièrement noir avec quelques fioritures. Là aussi, je vais prendre cher. Un bras complet monochrome, ça brûle à mort et ça prend facile cinq à sept heures de boulot.

Ufomammut8 (2017) • Analog – Hard • 3/5

Je vais faire une sieste malgré tout, même si j’ai un gland qui doit venir m’embêter. Je m’en moque alors je vais faire comme s’il n’existait pas. Oui, j’ai besoin de dormir. J’ai froid et je n’y arrive pas. Alors je me relève et finalement je manque babe d’une minute. Elle se prépare pour se coucher. C’est vraiment tôt. Ce qui est très bien, mais j’ai envie de lui envoyer quelques mots doux avant qu’elle dorme. J’arrive à l’attraper. Mon Dieu ce qu’elle est déprimée. Je fais de mon mieux pour lui remonter le moral jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Puis le type passe pour faire son diagnostic de l’appartement. Le gars est sympa. Bon il pue l’après-rasage mais tant pis, je vais mettre des huiles essentielles.

Maintenant, je suis censé être libre pour le reste de la journée. Mais je me sens aussi très fatigué, même si je ne peux pas dormir et que je ne sais pas pourquoi. Je vais probablement refaire une tentative. Il faut vraiment que je me repose, surtout si je veux attraper babe cette nuit. Bizarrement, je n’ai vraiment envie de rien. Juste dormir et oublier. On verra le reste plus tard.

Queens Of The Stone AgeR (2000) • Analog – Regular • 4/5

16h00. J’ai finalement pu dormir et babe ne m’a pas rappelé. Soit elle a pu dormir, soit elle en a assez de taper sur son téléphone moisi (c’est ce qu’elle m’a dit aussi et je le conçois puisque je réponds la plupart du temps sur mon laptop).

NeurosisTimes of Grace (1999) • Analog – Hard • 5/5

Je ne sais pas pourquoi je me sens si mal aujourd’hui. Peut-être parce que j’ai pris trois Tramadol. Le sommeil ne donne rien. Le cerveau ne reboot pas. J’ai des choses à faire, j’en suis incapable. Je commence à me détester de ne pas faire les choses. Je devrais être excité de partir à Manille, faire ma valise, tout préparer, c’est dans 14 jours putain. Il fait chaud dans l’appartement mais j’ai encore froid. Je crois que j’ai dormi deux heures ou moins. Je ne sais même pas. Je sais que je n’arriverai pas à dormir maintenant. Impossible. Je regrette la drogue. Finalement, c’est la drogue qui me permet de vivre. Qui me donne envie de faire des choses. Sans drogue, je me sens vide, tout est fade et je ne peux même pas dormir. Et parfois je me dis que là où je serais le mieux, ce serait dans un petit appartement, tout petit, mais nickel, avec la fibre comme connexion internet et de la résine à foison. Le reste n’existerait plus. J’écrirais, je dormirais, je me détendrais, je prendrais le temps d’apprécier chaque chose microscopique… Là, tout ce que j’ai, c’est de la musique, une envie de me cacher du monde et un manque incroyable d’émerveillement ou d’idées intéressantes.

Je viens de dormir 40 minutes. Je me suis énervé au début parce qu’il pleut et que le vent est très fort et fait claquer les volets que je ne peux pas laisser ouverts (c’est cassé). J’ai crié un bon coup contre le monde et ensuite j’ai dormi avec mes écouteurs dans les oreilles. Là, je me lève, je bois un thé de plus en attendant A qui vient reprendre la petite chatte. Je mets du chauffage parce que j’ai froid, même s’il ne fait pas si froid que cela, mais je m’en moque tellement. Je suis triste de laisser partir la petite chatte mais en même temps elle a foutu un bordel infini dans l’appartement. Le chat tout seul sait déjà bien le faire. J’écoute toujours le même disque, excellent, que j’avais arrêté au milieu. Le fait de dormir et surtout le fait qu’il fasse presque nuit me fait du bien. J’en ai assez du jour, je n’en peux plus.

Le gars qui est passé plus tôt m’a dit qu’il n’y avait personne en dessous. Je croyais que quelqu’un était là parfois, mais non (maj, pourtant quelqu’un est entré dans l’appartement tout à l’heure). Alors je mets la musique forte et j’en ai rien à foutre. Les chats font les fous pour la dernière fois, avant que ce soit le gros chat qui aille chez A pour le mois que je vais passer à Manille, si jamais j’arrive à me concentrer assez pour faire ce putain de voyage. Tout me dégoûte, même ce voyage. Je sais que ce n’est pas vrai, mais j’ai besoin d’être un connard aujourd’hui, je n’en peux plus de faire les choses correctement. Mes muscles sont tendus, je suis prêt à lâcher comme un élastique. Je suis en manque, mais je ne sais même pas de quoi. Ce n’est pas la drogue, j’en suis certain, ce n’est pas la cigarette non plus, je suis okay de ce côté-là aussi. Je suis simplement crispé par le monde qui m’entoure, tout compris. Je pourrais prier pour la mort de la race humaine et disparaître avec, j’aimerais bien ça.

A n’est toujours pas là. Je regarde la chatte avec nostalgie. Je me sens tellement mal que je prends un Seresta. Le problème avec le Seresta, c’est que je ne peux pas dépasser les 200mg par jour parce que je n’en ai jamais d’avance. Le format de 20 comprimés fait que je n’en ai même pas réellement assez pour un mois complet, il en manque un peu. Quand je fume de la drogue, je peux en sauter facilement, mais pas quand je suis clean. Et comme c’est contre mes angoisses, j’ai toujours peur d’en manquer et de me mettre à paniquer comme un imbécile de manière aléatoire ou simplement parce que je n’aime pas quelque chose. Et comme il y a vraiment beaucoup de choses que je n’aime pas faire, je peux facilement paniquer. Le Seresta, c’est une drogue vraiment dure.

Au moins, mon état fébrile me permet d’écrire sans fin. Le lecteur de ce billet doit vraiment trouver le temps long, comme je le comprends ! Et il n’est que 19h04. Je peux encore en tartiner une bonne tranche. De la pure rumination de première catégorie.

SoundgardenLouder Than Love (1989) • Analog – Regular • 4/5

A est venue prendre la chatte. J’ai envie de pleurer. Je suis angoissé. Le Seresta me tient tout juste au bord du précipice. Le calme qui s’abat tout à coup dans l’appartement me fait mettre mon casque sur les oreilles avec la musique à fond, pour faire passer l’amère pilule. Et il pleut. Et le vent me rend dingue. Mon Dieu, je hais le monde, ma vie, à peu près tout aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s