Je me réveille à six heures du matin. Des emails en rafale de L. Je me lève et je balance des réponses. J’essaie de faire attention à ce que je dis. Elle m ‘envoie des trucs puissants. Par exemple que sa signature est composée de deux lettres dont un J, correspondant à mon prénom et qu’elle me signe très souvent en conséquence depuis 24 ans. Ok, ça calme direct.

Je contacte babe, mais je n’ai pas de réponse. J’espère qu’elle a passé son test de langue des signes avec succès, sinon elle va péter un plomb. Okay, elle n’a pas les résultats mais pense que c’était foireux. Heureusement, elle prend ça bien (de mon côté je pense que ce sera bon) et on peut discuter un moment.

Puis je m’endors sans le faire exprès et je me réveille un peu avant onze heures. Si je veux faire quelque chose dehors, c’est le moment, ensuite il pleuvra cet après-midi. Babe n’a plus de batterie sur son téléphone, c’est pourquoi la discussion s’est arrêtée en premier lieu. Je vais sortir acheter du café principalement. C’est pratiquement tout ce qui me manque.

Finalement, je n’avais pas envie d’aller faire les courses en plein samedi à presque midi. Discuter une plombe avec T qui fait la manche qui aime beaucoup me parler etc. Je ferai les courses demain matin tôt quand tout le monde dort et que seul le magasin est ouvert. Je suis seulement allé prendre du pain, la boîte de médicaments qui me manquait en narguant la gentille pharmacienne parce que je me casse en Asie, et du tabac pour mon retour dans un mois (Yay, les pétards me manquent trop !).

Je n’ai toujours rien mangé depuis six heures ce matin. Je remplace le café qui manque par du Diet Coke. Je prends mes médicaments. Avec un peu de courage aujourd’hui, je pourrais peut-être passer rapidement l’aspirateur, sans le fauteuil ni la couverture qui appartiennent à 100% au chat maintenant.

J’ai appelé le service de conciergerie de ma carte Platinium (ouais, je suis au RSA avec une carte Platinium, like a boss) pour qu’ils me réservent un taxi pour mardi matin à 6h pour aller à la gare. Je n’utilise jamais le service. C’est la première fois et c’est quand même ahurissant comme truc. Bon, au départ c’est parce que c’est gavé d’assurances quand on est dans un pays foireux comme les Philippines. Ensuite, quitte à payer ces enfoirés de banquiers, autant que cela serve à quelque chose, la différence est vraiment faible avec une simple MasterCard.

Le truc qui tue c’est quand j’étais à Dubaï pour le changement d’avion l’an dernier, je me suis payé un espresso et un gâteau aux dattes. Les gens arrivaient et demandaient un café mais ce n’était payable qu’avec une Platinium. Et j’étais là, tout pourri comme d’habitude, à boire mon espresso ricanant bêtement sur l’absurdité du monde des riches. Bon, j’avoue que cette histoire m’aura coûté un bras.

Je n’arrête pas de dormir en ce moment avec mes médicaments en plus. Mais je fais aussi des choses, ce qui est bien. Je me sens beaucoup mieux avec l’augmentation des antidépresseurs, sans vraiment plus d’effets secondaires. J’ai pu discuter avec babe en vidéo, cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas le temps et l’énergie. C’était vraiment bon de la voir dans sa robe d’intérieur qui m’excite comme pas permis, avec sa nouvelle coupe de cheveux. Elle est magnifique, elle a dix ans de moins que moi, je suis un pervers de 41 ans (à cet âge ça passe quand même). D’ailleurs on fêtera son anniversaire ensemble là-bas.

J’arrive enfin a faire en sorte que l’excitation passe avant l’anxiété et les choses merdiques à faire. Tout est presque prêt maintenant. Demain, A et M viennent prendre le gros chat pour un mois, ce qui va être difficile (à la fois pour le mettre dans sa cage et de le voir partir). Il y a des sacrifices à faire quand on a un amour compliqué comme le mien.

Bon, je me sens en mode rien à foutre, je vais passer l’aspirateur avec le jour déclinant fortement, avec de la musique à fond dans les oreilles pour couvrir cet aspirateur qui aspire autant que moi quand je fume une clope. Par contre, faire du bruit, il sait faire… Voilà qui est terminé. Une bonne chose, probablement ce que je déteste le plus. Demain, je dois m’occuper des choses plus précises comme mes médicaments, mes affaires de toilette, mon petit sac-à-dos.

Je vais prendre une douche rapide et changer de patch de nicotine. Puis finir la soirée tranquillement, sans forcer du tout. Maintenant que la journée est vraiment terminée, je vais me coucher très tôt, je suis épuisé mentalement. Il n’est plus temps de réfléchir, de faire des plans, ce genre de choses. Il fait froid, je serai bien dans mon lit avec le chat. Demain, j’ai des choses à faire, autant se lever tôt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s