Je me demande comment j’ai fait pour passer de lundi à jeudi. Le voyage, les heures, tout se bouscule dans mon esprit.

Le voyage s’est déroulé sans encombre, ce qui est plutôt une chance. Ma valise est un peu pétée mais rien de grave. Du gros scotch et ça roulera. Toujours le même délire à Dubaï, ça me fait rire, et puis on attend le second avion et là ce ne sont que des Philippins et je me sentais déjà arrivé (bon plus de 7h de vol supplémentaires quand même). À côté de moi, une Philippine âgée qui rentre d’Allemagne et m’aide à m’en sortir pour l’arrivée à Manille car il faut remplir des papiers. Trop gentil, ce n’est pas en France qu’on ferait cela, c’est au premier à attraper sa valise et râler que ça met trop de temps. Ici, les gens sont plus patients, ils attendent sagement derrière une ligne jaune pour ne pas empêcher chacun de voir si c’est sa valise ou non.

The Flight of SleipnirEssence of Nine (2011) • Analog – Hard • 4/5

Je suis donc arrivé hier, dans un état de bonheur et de désorientation totals. L’appart pout les premiers jours est excellent. L’autre le sera un peu moins probablement, mais je l’ai essayé en juin dernier et je me sentais bien dedans. En plus, il y a une bonne connexion internet.

FizzarumFrisson (2017) • Digital – Soft • 3/5

Levé à cinq heures, pas réellement dormi cette nuit, vous imaginez bien. C’était, impossible à décrire. Babe dit en déconnant que je n’ai pas seulement atterrit dans l’aéroport, mais que j’ai ouvert une nouvelle porte (Gate). Et c’était vraiment ça pour moi aussi. Une nuit parfaite.

Babe se lève à cinq heures et va bosser toute la journée et ne rentrera que tard ce soir. Je dois faire quelques courses parce que je n’ai même pas d’eau à boire ou de sucre pour mes cafés avec de l’eau bouillie pour ne pas détruire mon ventre. Se lever à cinq heures n’était pas facile. L’impression de n’avoir qu’une petite sieste, ce qui n’est pas faux.

Je suis quand même claqué. Deux heures du matin en France. Perdu dans les médicaments, dans à peu près tout. J’ai même du mal à écrire sur mon laptop. Et d’un autre côté, je ne suis pas vraiment fatigué en soi. Je suis plus confus. 9h50, je mange des restes d’hier soir, j’ai une faim terrible. Le café sans sucre est vraiment dégueulasse. Bientôt l’heure d’aller faire quelques courses tout seul, si je n’ai pas oublié comment cela fonctionne, ce qui n’est pas gagné.

Weed DemonAstrological Passages (2017) • Analog – Hard • 4/5

Bon, je n’ai pas oublié, c’était vraiment agréable de revoir le supermarché du Mall, voir que rien n’a changé, les mêmes règles, les mêmes rayons. Je n’achète que peu de choses car on dégage demain dans l’autre appartement. Il va y avoir cinq heures d’attente entre les deux, mais cela ne me dérange pas d’attendre. De toute manière babe doit avoir un entretien pour un job dans un lycée international Chinois à Manille. Elle va pouvoir négocier les prix sévèrement parce qu’apparemment ils veulent vraiment la débaucher, c’est le directeur de l’école qui la reçoit, pas un sous-fifre, ce qui est rare.

Après on devrait m’acheter une chemise un peu classe pour la cérémonie de passage de test de langage des signes. Ici, tout se célèbre et c’est très bien ainsi ! En France, c’est à peine si on t’envoie un papier de merde. Ici, chaque victoire est célébrée, ce qui donne envie de continuer. Je crois que si elle a réussi ce test, elle aura un statut d’interprète pour les sourds. Ça en jette, en plus de tout le reste. Moi je suis mauvais en langue des signes, je me débrouille pour les trucs simples, mais je dois épeler avec l’alphabet tous les mots que je ne connais pas, ce qui fait beaucoup et je suis super lent. Mais au moins je peux parler désormais avec un sourd, ce qui déchire tout nan ?

Les gens sont vraiment bienveillants. La prof de babe qui est sourde et plutôt connue et réputée m’aime beaucoup et nous invite avec babe et un pote super gentil de la même classe que babe (et avec qui j’ai super accroché, je lui ramené des cadeaux cools) aussi à aller se baigner un de ces jours pendant que je suis là. La communauté des sourds aime vraiment quand quelqu’un fait l’effort de communiquer avec eux. J’ai pas mal de connaissances ici parmi eux désormais.

Thy Art Is MurderDear Desolation (2017) • Analog – Harder • 4/5

SpelljammerAncient of Days (2015) • Analog – Hard • 5/5

Babe va passer par là dans un moment. Ensuite elle ira chez elle faire quelques trucs, puis elle reviendra. Ce sera tard, seulement pour se reposer surement, si on y arrive, ce qui n’est pas gagné. Là, je me sens vraiment claqué, j’ai les yeux qui ont du mal à être ouverts.

(Source de l’image : Pale Flower 1964 ‘乾いた花’ Directed by Masahiro Shinoda)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s