FallujahThe Flesh Prevails (2014) • Analog – Harder • 4/5

Je me couche assez tard. Je me réveille une première fois après un rêve digne d’un film. J’avais oublié mes medicaments, je les prends, je baisse la dose d’antidépresseurs drastiquement, je pense que je les supporte mal. Je me rendors, puis je me réveille à nouveau, idem, nouveau film qui se déroule dans mon esprit clair comme de l’eau de roche. Je me lève, j’ai envie d’écrire et d’être debout même s’il est 3h50. De toute manière, je serai à l’aéroport à attendre babe demain à cette heure-ci. Je ne finirai jamais ce voyage sans avoir un sommeil normal. Tant pis pour moi. Je n’ai plus qu’à me débrouiller comme je le peux.

Je ne vais pas rester debout trop longtemps de toute manière. C’est que j’ai envie de faire une pause, de boire de l’eau, de taper sur mon clavier dans le noir, sur un fond noir. La musique est aussi présente et me fait du bien. Pourquoi tout est n’importe quoi ici ? Pourquoi semble-t-il impossible de vivre juste tranquillement ? Ce qui a été dit ne se met pas vraiment en place. Je comprends pourquoi mais je ne trouve pas cela très juste. Je vais devoir faire les choses de manière plus simple et directe. Ne pas passer par des chemins de traverse comme je le fais toujours. Il est temps de simplifier beaucoup les moments de mon existence.

J’ai faim. C’est une bonne sensation d’avoir faim. Avoir faim est toujours plus créatif qu’être rassasié. J’avais dit de belles choses au dernier intensif d’automne sur la question devant une trentaine de personnes. Totalement improvisé et plein de talent. Ces choses-là peuvent arriver, parfois. Mais cela reste vraiment rare.

04h04 du matin. Je ne sais pas du tout si je dois faire des choses ou bien dormir pour être dans une meilleure forme demain. Moins d’antidépresseurs me donne une autre sensation, directement. Je mange quelques crackers neutres. Cela ne peut pas me faire de mal au moins et je garde une certaine faim nécessaire. Il n’y a presque plus de bruit dans l’immeuble, dans Manille-même. La ville se réveille à peine. Ce doit être un jour férié de plus. Même si je sais quand même que c’est le bordel dehors. Mais pas de bruits de voisins, personne dans les piscines des immeubles, personne ne crie dans une langue que je ne comprends pas. Je pense qu’il est bien que je sois réveillé à cette heure-ci. Cela me prépare vraiment pour demain. Aller chercher babe à l’aéroport à 3h du matin.

Babe n’a pas vraiment aimé Bangkok en tant que ville. Elle dit que c’est comme Manille en plus cher, probablement à cause du tourisme. Je pense qu’elle est quand même contente de l’expérience. Dans tous les cas, je pense qu’elle avait besoin de cette perspective nouvelle pour se faire une meilleure idée de son futur.

Me voilà fatigué à nouveau, je vais dormir une fois encore un peu, je ne sais pas combien de temps, mais je m’en moque. Pourquoi ne devrais-je pas être plus libre de mon sommeil. Quand on épuise sa force mentale, il est temps de dormir un peu. C’est ma manière de faire un reboot de mon cerveau pour reprendre ensuite quelque chose d’intéressant. Il est temps d’éteindre un peu et de retourner se coucher. Pour un moment indéterminé.

Eternal ElysiumResonance of Shadows (2016) • Analog – Regular • 3/5

Je me suis quand même levé tôt, mais je me permets autant de siestes que possible. Je mange un peu, simplement, je réduis les cafés de plus en plus. Je bois de l’eau fraîche. J’ai passé la matinée à parler avec babe et aussi à lire des choses, je crois. Je ne me souviens plus très bien. Je sors d’une sieste d’une heure et d’un petit repas rapide. Je n’ai pas spécialement chaud alors que je le devrais. Je ne sais pas pourquoi.

Je dois être à l’aéroport de Manille à trois heures du matin pour accueillir babe qui revient de Bangkok. J’espère qu’il me sera facile de trouver un Uber ou un Grab, qui se sont associés maintenant d’ailleurs. Ce que j’écoute est en Japonais. Je passe une journée asiatique multiple.

Tous les avions de Bangkok sont delayed. Je ne vais peut-être pas bouger cette nuit. Je ne sais pas du tout quand babe va rentrer finalement. Elle me tient au courant mais cela devient compliqué. Je dors de temps en temps pour être capable de tenir toute la nuit debout s’il le faut, ce qui risque d’être le cas.

Emma Ruth RundleMarked for Death (2016) • Analog – Soft • 4/5

Je pourrais rester couché pour des années en ce moment. J’ai beaucoup de mal à être conscient des choses qui passent. J’ai encore quelques tâches à faire mais j’ai le temps, bien trop pour que ce soit honnête. La nuit tombe rapidement, je change la poubelle. Babe n’a plus de wifi à l’aéroport de Bangkok car il est limité à deux heures à partir du moment où l’on se connecte. Donc je ne saurais jamais à quelle heure elle arrive. Mais je l’attendrai à 3h du matin de pied plus ou moins ferme à l’aéroport de Manille.

Echoes Of MisanthropyFaux Narcissism (2018) • Analog – Harder • 3/5

Je crois que j’en ai assez pour le moment. Je ne comprends pas la moitié de ce qui se passe et je suis tout le temps fatigué et à la ramasse. Je suis quasiment capable de m’endormir debout. Tout ce qu’on me dit semble faux plus tard. Comme si j’avais rêvé la chose. Peut-être que je mélange le peu de gens que je côtoie mais même dans ce cas, cela ne se passerait pas ainsi. Ma colère est en train de revenir, tout simplement. Mon psychiatre me dit toujours qu’il vaut mieux être en colère que déprimé. Ma colère est glaciale, je ne chauffe pas, au contraire, je deviens froid comme la mort.

J’ai besoin de revenir à rien du tout. Que le monde me considère comme totalement transparent, qu’on ne me demande surtout pas mon avis. Une plaie béante de devoir être quelqu’un dans le monde. J’aime n’être personne, j’aime n’avoir aucune valeur. J’aime que l’on m’ignore. Le contraire m’embarrasse, m’angoisse. J’ai envie d’être six mois plus tard, j’ai envie de sauter le printemps et l’été. J’ai besoin d’un automne froid et pluvieux, dans lequel on se terre, bien caché du monde.

EgyptEgypt (2009) • Analog – Hard • 4/5

Je bois un thé dans la moiteur de l’appartement. Je fais semblant de vivre par-ci par-là. Je vais prendre une douche dans peu de temps, quand le thé sera terminé, quand il aura fini de me brûler le palais.

J’ai pris ma douche, bu des thés, fait du rien du tout ou lire ou je ne sais même pas trop quoi. 23h35. J’ai encore une heure avant de choper un Uber pour être largement en avance, très largement (plusieurs heures). Mais je me sens assez mal dans l’appartement. J’ai mis l’aircon après ma douche. Je lave un sous-vêtement parce que j’en manque cruellement. J’aurais dû acheter un tas de caleçons qui ne moulent pas avant de partir. Je ne porte rien d’autre. On se sent enfermé dans les autres, c’est désagréable. Oui, je parle de mes sous-vêtements. J’en suis réduit à cela. Mais ce que je dis et ce que je vis doivent correspondre. Je dois être honnête à 100%. Parfois, encore, j’omets consciemment des choses parce que je ne suis pas assez courageux. Il faut me laisser le temps j’imagine. Je suis angoissé, mais je limite mes Seresta pour ne pas m’effondrer de fatigue à tout moment. Il faut quand même croire qu’augmenter les antidépresseurs en surplus étaient de trop. Impossible à gérer. Je suis claqué, j’ai envie de me coucher, mais je dois rester debout toute la nuit. Si seulement ce n’était pas stressant, je m’en moquerais, mais ce que je dois faire n’est pas si facile. Se démerder tout seul à Manille, même pour faire des choses à peu près simples relève du miracle. Et quand ce sont des choses compliquées alors là ça devient terrifiant. Les gens se disent que c’est bien, ce sont des expériences excitantes ou je ne sais quelle bêtise. C’est détestable, voilà tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s