Je me réveille à cinq heures, comme chaque jour. Je tire babe du lit. Je bois du café que j’ai apporté de France, je m’habille pour l’emmener de l’autre côté de la route maudite. C’est sale, puant et surpeuplé, mais c’est comme ça, je ne m’en plains pas, un fait tout simplement.

Quest For FireLights From Paradise (2010) • Analog – Regular • 4/5
Du Rock Psychédélique qui fait bien se balancer comme un autiste.

Ensuite, une fois seul, je mange un bout et je me permet de me recoucher puisque je n’ai dormi que quelques heures, comme chaque nuit. Je manque un message rapide de babe, mais peu importe, elle n’avait de toute manière pas le temps. Je ne vais pas prendre de douche, je n’en ai pas besoin. Tout ça pour mettre une chemisette pour lui faire plaisir et « ne pas ressembler à un adolescent », alors que je suis fier de cela. Je me lève donc et je mets mon patch de nicotine que je n’ai pas mis hier soir. Je ne vois plus vraiment la différence à vrai dire. Cela commence à faire longtemps que je n’ai rien fumé. Je sais qu’une fois rentré, ce sera la première chose que je ferai. Je suis comme ça, addict jusqu’au bout. C’est génétique chez moi.

Je mets de la fraîcheur dans l’appartement, il paraît que cela fait fuir les cafards, omniprésents même dans les immeubles riches, je bois du Coca Light en masse. J’en ai assez des cafés. Je mets ma paire de jeans parce que j’ai froid maintenant et même ma polaire de maison. Je me brosse les cheveux sales, mais je m’en moque. Apparemment, avoir les cheveux sales ici est plutôt un atout, ils semblent aimer cela. Il faut dire qu’ils ont des cheveux secs et épais et qu’ils envient mes longs cheveux fins et brillants. C’est n’importe quoi. Le Coke froid ne m’aide pas à avoir plus chaud mais je préfère cela de toute manière. Je n’aurai plus qu’à me laver le visage et mettre la chemisette qu’ils aiment pour aller au cinéma ce soir et aussi dans un matcha café dans le quartier chic dans lequel babe travaille. Je me sens en mode rien à foutre aujourd’hui. Je pense que je vais écrire à L, parce qu’elle le mérite amplement et que je n’ai pas su quoi lui dire hier quand elle pleurait de joie. Ce que je lui ai envoyé en réponse est suffisant en soi. Je n’ai rien à ajouter pour le moment et je ne suis pas dans le mood.

Je ne pense pas être dans une disposition optimale pour écrire comme je l’aimerais. Avec une sorte de changement et encore plus de choses honnêtes et surtout beaucoup plus long car plus détaillé, sur tous les sujets que j’aborde. De même pour les découvertes à côté. Pour l’instant, ce n’est pas assez intéressant. Je ne me trouve pas intéressant moi-même. Mais j’ai envie d’écrire, toujours, ce qui reste le principal.

Les heures passent rapidement. Je dois prendre un Uber vers 14h30 pour bien faire, ce qui fait tôt mine de rien. J’ai bien fait de dormir un peu ce matin après le départ de babe, je tiendrai mieux le coup ce soir. Et peu importe si j’ai manqué un message. Je ne me laisse plus intimider par des telles choses. Je suis en mode barbare, ce qui signifie que je prends les choses comme elles sont et si ce n’est pas parfait, si cela ne coule pas de source, je m’en moque complètement. C’est un bon sentiment que je dois garder, retrouver, ne pas perdre.

À partir de ce soir, nous avons le week-end à passer ensemble. Nous allons chez elle pour cuisiner quelque chose demain je pense. Je ne sais pas si c’est une bonne idée d’aller chez elle en soi, mais peu importe, je me moque de sa tante folle et méchante, de son oncle fou mais ce n’est pas de sa faute. J’ai été triste quand j’ai vu sa chambre pour la première fois. Ses conditions de vie ne sont pas bonnes. J’ai l’impression d’être un sale riche d’occidental, ce que je suis relativement donc, alors que je suis parmi les plus pauvres de mon pays, la France.

Maintenant, j’aimerais qu’elle vienne en France plutôt que je vienne ici. Ici, on peut faire des choses, mais c’est vraiment le bordel et les conditions ne sont pas bonnes. J’ai besoin de mon confort petit-bourgeois français. Quand elle aura terminé ces affaires de taxes, elle viendra et on verra si elle se plaît dans ce pays dans lequel je pense qu’elle pourrait trouver du boulot si elle parle suffisamment Français. Je pense qu’elle en est capable, son talent est vraiment la maîtrise des langues. La chose qui la retient, ce sont ses chiens. Je peux comprendre cela.

Je ne sais pas. Elle cherche toujours une solution sur place ou dans un pays asiatique proche. Elle ne sait pas vraiment elle-même quoi faire, ce que je comprends tout à fait. Elle dit qu’elle n’a pas assez d’argent malgré la tonne de travail qu’elle abat pour se trouver un lieu à elle pour vivre, avec ses chiens si possible mais même sans. Je me demande comment c’est possible en travaillant autant et aussi durement. Des journées de plus de douze heures, c’est délirant.

Je me gave de Coke Light frais, je renifle de froid. Je ne suis pas vraiment fatigué, comme si j’avais enfin maîtrisé un peu les choses. Cela viendra probablement cet après-midi quand il sera temps de faire des activités justement. Je vais essayer de ne pas m’endormir devant le film, ce que je suis capable de faire depuis que je suis à Manille et qui ne m’était jamais arrivé auparavant. Je ne pensais même pas que c’était possible et je ne comprenais pas les gens à qui cela arrivait. Comme s’il était impossible de s’endormir face à quelque chose qui est censé nous tenir en haleine. Et bien si, cela fait plusieurs fois que je m’endors en plein milieu jusqu’à la fin, même en luttant de toutes mes forces.

Pitbulls in the NurseryEquanimity (2015) • Analog – Harder • 4/5

Je n’ai pas de nouvelles de babe à son travail, il semblerait qu’elle soit occupée aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s