Je me réveille péniblement après le second réveil sur mon iPhone, vers 10 heures. Je me suis couché pratiquement au lever du jour, ce n’est pas si mal comme nuit mine de rien.

• Bison B.C. — Earthbound (2007)

Je vais être très fatigué aujourd’hui, je risque de passer l’aspirateur quand il fera trop chaud, sauf si j’arrive à me motiver pour le faire dans un heure, pas plus. Il le faudra bien, cela devient critique avec les poils de chat.

J’en pense à mes deux mantras, comme chaque matin :

  • Écriture
  • Musique

J’ai un tas de sous-mantras mais ils ne sont pas si importants que cela. Et je peux les changer d’ailleurs. Ils ne sont pas immuables comme ces deux-là.

Le matin bien avancé est encore frais, heureusement. Je peux aérer l’appartement et faire descendre sa température avant que cela grimpe à nouveau, un temps d’été. J’ai mon casque sur les oreilles, comme d’habitude pour ne pas entendre le monde autour de moi.

• Blank Real — Illegals In Heaven (2015)

Babe est dans un des plus grand Mall que je connaisse à Manille. Étrangement, il y a un exposition de Vierges Marie ornementées, non anciennes. La foi reste vivante dans ce pays, elle est toujours actualisée. Ce n’est pas quelque chose d’ancien auquel on ne touche jamais si ce n’est pour le restaurer.

Je retire une couche de vêtements, la chaleur commence à monter lentement et le soleil inonde la fenêtre côté Est. Le problème sera plus complexe quand je l’aurai dans la figure plein Sud un peu plus tard.

J’imagine que quelle que soit l’heure, passer l’aspirateur va être une plaie. Je décide de m’en moquer, comme du reste. Je finis mon second grand café de la journée. Je vais essayer de ne pas en boire plus aujourd’hui. Cela ne va pas être facile.

Babe voit Vk et DT aujourd’hui et va dîner avec elles dans le Mall, dans l’un des innombrables restaurants du lieu. C’est tellement grand là-bas qu’elle ne les trouve pas.

J’essaie de me raisonner pour ne pas me rouler une cigarette, histoire de me donner du courage ou pire, de la weed pour faire les choses sans m’en rendre compte.

• Clutch — Earth Rocker (2013)

Je décide de faire définitivement de ce que j’écris naturellement, comme maintenant la seule manière d’écrire. Je n’en connais pas d’autre et je suis simplement mauvais si j’essaie de faire autrement. Je suis beaucoup moins amphigourique que dans ma jeunesse. Mais il faut dire que la philosophie était mon pain quotidien et que c’est monnaie courante dans le domaine. Je lisais aussi des auteurs comme Huysmans en plus.

Je suis beaucoup plus mince dans mon écriture aujourd’hui (sans parler du sens), je vieillis. Quand j’étais jeune, j’écrivais même dans une sorte de code, je remplaçais des mots par d’autres et il fallait connaître très bien le contexte pour comprendre quelque chose. J’ai perdu ce don, je trouve que c’est dommage.

Le soleil arrive sur mon bureau. Il va être temps de passer la machine infernale à aspirer. C’est ce que je déteste le plus. Je préfère n’importe quelle tâche ingrate dans l’appartement. Je n’aime pas être si faible, tout le monde passe l’aspirateur, je sais que je suis malade, mais ce n’est rien et je dois dépasser mon inaction chronique, mon aboulie totale.

Voilà qui est fait. Cela m’a pris presque une heure pour un appartement de 45 mètres carrés. Merci les poils de chats. Bon, j’ai aspiré le tout à fond pour ne pas avoir à le refaire dans deux jours.

VK a annulé le dîner avec babe, mais elle s’était trompée de numéro. Résultat babe a traversé Manille pour rien. Heureusement, JM la rejoint à la place. C’est son cousin, qui vit dans la même enceinte de maisons. Depuis une heure, je n’ai plus de nouvelles. Elle est occupée, c’est bien. Elle a besoin de se vider la tête et de sortir un peu de la maison maudite.

Le soleil est bientôt passé par-delà mon bureau en bois, se dirigeant vers le bureau en verre noir. Le ventilateur tourne à plein régime, je mets la musique fort, je me fous des voisins, ils ne sont pas sympas de toute manière. Il fait trop chaud dehors pour ouvrir, la journée est comme scellée, terminé en avance. Acheter un bon ventilateur est la meilleure chose que j’ai dépensée depuis des lustres. Cela change tout.

Je bois un troisième grand café. Je sais que c’est mal et que je ferais mieux de me remplir le ventre avec de la nourriture, mais je fais sans, je n’ai pas faim.

• Sierra — Pslip (2013)

Un ou une cousine plus jeune (il n’y pas de différence en Anglais) de babe vient de se marier. Les gens se marient, mais personnellement c’est quelque chose qui me terrifie. Pourquoi se coincer tout seul dans une situation compliquée ? On peut très bien faire sans. La seule raison qui pourrait faire que je me marie est que tout se passe bien avec babe et que l’on décide de s’installer en France. Elle aura ainsi la nationalité française qu’on ne peut pas avoir dans son cas puisqu’elle vient d’un pays dit pauvre. Venir en vacances en France (en Europe même) est déjà compliqué administrativement.

Contrairement à mon ancien appartement, qui était dans un quartier très proche mais beaucoup plus calme (plus riche aussi), je n’ai pas le bruit des voitures du Circuit des Remparts qui passait presque sous mes fenêtres. Je suis bien plus tranquille aujourd’hui. Et puis avec les fenêtres fermées, le ventilateur et le gros Metal qui tache, les choses se déroulent bien.

• False Images — Sceleratus (2017)

Je vais faire la sieste mais babe apparaît. Cela dégénère en sexe à distance mais cela nous fait du bien.

Seulement babe est très déprimée en ce moment et même après, elle considère que c’est mauvais pour nous qu’elle ne puisse pas tout gérer pour notre future vie commune. Elle pensait qu’elle pourrait tout payer facilement, être absolument indépendante et même pour nous deux. Je finis par la soutenir et lui expliquer qu’il y aura aussi ma part. Bien qu’elle ne soit pas dans le même feeling, elle continue et disparaît alors qu’elle sait que j’ai raison.

• Floor — Oblation (2014)

Tout cela finit par me fatiguer un peu. Je me suis relevé exprès pour discuter sérieusement et elle n’est plus là, alors que je suis vraiment claqué et que j’ai besoin de sommeil. Je finis par savoir qu’elle se prépare pour aller se coucher. C’est malin pour moi de m’être relevé. Au moins j’ai mangé un petit pain, cela m’aidera à dormir mieux pour la fin de l’après-midi.

• Mastodon — The Hunter (2012)

Finalement babe se couche tard, presque à une heure du matin chez elle. Le jour suivant a déjà commencé dans cette région du monde. Moi, je suis plus éclaté que jamais. Je me suis aussi relevé, j’ai fumé une roulée en attendant les patchs de demain matin. Il ne me reste pour ce soir que la caisse du chat et la douche rapide. Demain, encore un cours de Systema à Cognac. Cela va être bien mais je perds pratiquement deux jours à chaque fois. Je me dis que rien n’est grave dans ce monde et que l’entraînement me fait toujours du bien. Bref, maintenant, 18h43, je vais enfin pouvoir faire ma sieste, ce qui n’est pas trop tôt, merde.

• AK — Sleepless in Berlin (2018)

Après ma sieste, je me remets en marche, je ne me sens pas très bien. Un moustique me nargue contre le mur. Il est plus véloce que d’habitude, je le manque par deux fois. Il viendra me piquer plus tard et ça me rend dingue. J’aurais aussi dû acheter de l’anti-moustique cet été. Ce sera pour le prochain. Bon, je vais m’occuper de la caisse du chat, voir si je dois la laver complètement ou juste la nettoyer rapidement en enlevant ce qui est sale. Il était temps de la faire, elle a duré trois semaines.

Je reçois ma facture Engie mais je ne comprends pas un paiement en plus de ma facture normale. Comme si je devais payer pour les gens d’avant ou pour mon ancien appartement. Bref, il va falloir que je les contacte par téléphone demain. Ce genre de problèmes, qui coûtent toujours de l’argent, sont sans fin.

Il ne me reste plus qu’à prendre une douche pour demain et me lever tôt pour accueillir le plombier à 8h30. Je ne vois pas vraiment ce qu’il peut faire à mon problème d’eau chaude qui ne fonctionne qu’en marche forcée mais il paraît que si. Je reste dubitatif, mais c’est bien la dernière de mes préoccupations.

21h31. Je vais manger quelques carottes râpées ou des pâtes, selon ma faim et ma motivation. Mais je n’ai pas spécialement faim, donc les carottes suffiront.

• Soundgarden — Badmotorfinger (1991)

Il faudra que j’achète quelque chose de tout prêt pour demain avant de prendre le bus. Si j’ai de la place dans le bus parce que la ligne est totalement perturbée et il y a trop de gens qui le prennent. J’ai eu de la chance la dernière fois. Je ne suis pas certain d’avoir toujours de la chance.

Les carottes m’on ouvert l’appétit, je décide de faire des pâtes quand même. Il faut que j’en rachète, c’est quand même un aliment de base dans ma diète ascétique pour économiser un maximum d’argent.

Tout cela est suffisant pour aujourd’hui. Je vais prendre cette douche rapide et me coucher, lire un peu et probablement sombrer dans un grand sommeil jusqu’à demain huit heures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s