Je me couche tôt hier soir finalement. Relativement on va dire. Je n’avais pas envie de faire quoi que ce soit. Je me réveille à sept heures ce matin, naturellement. Je vais me lever mais je me rendors et je fais un rêve totalement stupide. L’alarme du type « bon maintenant il serait bien que tu te lèves » de 9 heures sonne. J’obéis.

Je pisse, je prends mes médicaments, je me mets un patch de nicotine, je me fais un grand café.

Je dis bonjour à babe. Elle me répond. Je pose deux ou trois questions. Jamais plus de deux mots en réponse. En gros elle répond mais elle n’a rien à me dire. On pourrait croire que l’on s’est déjà tout dit, depuis le temps. Mais nous trouvons normalement toujours quelque chose. Là, comme hier, elle ne veut simplement pas parler. Pour le moment, je mets de la musique, je finis mon café et je n’insiste pas. Je n’aime pas insister. Elle finit par me parler un peu. Elle est tellement anxieuse qu’elle somatise à mort. Je serais avec elle, je lui filerais direct quelques anxiolytiques tellement elle va mal. Elle préfère subir et me dire que ça ira alors que ça ne va pas du tout. Elle ne veut pas vraiment en parler, elle ne veut pas que j’entre dans ses problèmes. Elle ne comprend pas que ça m’inquiète même si je lui dis. Elle finit par se réfugier dans le silence.

  • HibakushaProphet of Numbers (2018) : @analog #harder 3/5.

J’arrive à animer la conversation au bout d’un moment. Je parle de plein de choses pour faire passer le temps de babe plus rapidement. La nuit va bientôt tomber à Manille. J’espère qu’elle arrivera à se coucher assez tôt. Mais à ne rien faire de la journée, ce n’est pas gagné. Je me demande si je ne vais pas annuler avec AZ. Ce n’est pas le bon moment, et il faudrait que je nettoie l’appartement, ce qui me fait chier. Il pourrait bien tenir une semaine de plus normalement. Pour l’utilisation minimale que j’en fais. AZ m’envoie un sms : elle me propose le salon de thé pour 17 heures. J’accepte finalement, parce qu’il ne faut pas que je reste tout seul tout le temps.

  • HarvesterHarmonic Ruptures (2016) : @analog #hard 3/5.

Nous avons parlé suffisamment avec babe, après des efforts. J’ai dormi une heure sans que rien ne se passe, nous avons des phrases sporadiques, je la maintiens au chaud. Je vois bien qu’elle n’a plus foi en grand-chose. Elle est censée avoir des nouvelles lundi ou mardi au plus tard. Mais bon, elle se fait balader comme ça depuis presque un mois. L’école a merdé avec l’administration chinoise, cela doit être bien compliqué là-bas.

Tout ça me plombe forcément un peu et je n’avance pas vraiment dans mon écriture et les autres tâches que je me donne. On va prendre le temps de signer un peu en vidéo, je suis content qu’elle me le propose.

C’était agréable de la voir sourire un peu. Je vais prendre mon thé avec AZ en me sentant un peu coupable de laisser babe seule. Mais j’arrive à l’attraper au salon de thé un peu pour quelques photos et même quand je rentre (tôt), elle ne dort pas encore. Je papote un peu, elle semble vraiment fatiguée et je pense qu’elle s’est endormie maintenant.

  • Dimmu BorgirEonian (2018) : @analog #hard 4/5.

Ce soir, je me sens mieux. Cela m’a fait du bien de voir AZ. Ce soir aussi, je pense que je vais me faire un stick léger ou deux, et me laisser aller à faire n’importe quoi. J’espère seulement que je ne serai pas trop fatigué.

Voilà. Je me fais un café pour aller avec parce que je trouve que cela se marie bien et que j’ai envie de faire une grande soirée, et même une grande nuit si je le peux. Une sieste entre temps reste possible. Babe s’est endormie sur son téléphone. J’envoie un sms à AZ pour lui dire que ça m’a fait plaisir de la voir, un petit message de gentillesse. Cela ne coûte rien et c’est toujours très agréable pour celui qui le reçoit.

La nuit tombe brusquement. Très bien, j’ai mon casque avec de la musique puissante, je ne crains pas le bruit extérieur du vendredi soir. De plus, il fera froid rapidement.

  • Northern PlagueScorn the Idle (2017) : @analog #harder 4/5.

Je passe du temps sur YouTube. C’est un peu comme de la junk food pour moi. De la pure perte de temps. Parfois je trouve des trucs excellents comme un entretien de Cioran, la voix d’Antonin Artaud… Parfois, c’est n’importe quoi et c’est bien aussi. Je fais cela jusqu’à minuit.

Un autre stick / café, tranquille à l’intérieur avec de la bonne musique. J’entends faiblement à travers mon casque le bruit des gens qui boivent dehors. Mais je mets rapidement un nouveau disque en route et j’oublie qu’un monde d’humains existe au-delà de mon appartement.

  • Svart CrownAbreaction (2017) : @analog #harder 3/5.

Je pense à ceux qui ont une chaîne YouTube et comme ils galèrent, ça ne fait pas envie du tout, même si le format est vraiment intéressant. Je trouve que seulement certains énormes vloggers se font de l’argent et que si on n’atteint pas ce seuil, c’est pitoyable niveau argent. Alors que les gens bossent dessus comme des fous. Cela devrait être plus équilibré. Le fait que YouTube devienne aussi une chaîne à péage ne va pas aider je pense. Bref, j’y vais de temps en temps pour me distraire, quand je suis un peu éclaté, on voit des trucs improbables et souvent qui donnent des idées. M’enfin quand on est éclaté, n’importe quoi devient inspiration. C’est triste à dire mais c’est vrai.

Bon, je ne bois pas d’alcool, j’en ai trop bu dans ma vie, j’ai eu ma dose. Je ne garde que la résine la nuit quand plus personne ne viendra m’ennuyer. Je n’en ai vraiment pas beaucoup, mais il faut dire que j’avais arrêté ces derniers temps, ce qui est complètement idiot.

Les temps sont vraiment durs en ce moment. Les plaisirs sont rares. Et là, on se permet d’apprécier plus tout ce qui nous passe entre les mains. Ce n’est pas une déformation de la réalité. C’est une autre réalité. La réalité n’est la même pour personne. Un bipolaire comme moi ne voit du tout le monde comme les autres. La réalité-même est différente. Donc ajouter une substance, ce n’est pas tricher, c’est juste changer de perspective. Mes médicaments sont là pour cela, changer ma perception de la réalité. Pourtant on essaie de faire de moi quelqu’un de normal avec mes médicaments. Pourquoi la résine ne donnerait pas une vision plus vraie des choses ? Ou tout simplement, pourquoi tout le monde ne devrait pas la considérer comme normale puisqu’elle est meilleure que l’habituelle (surtout pour un malade comme moi).

Je vais demander à Kt si elle pense qu’il est mieux pour moi d’avoir mon site ou bien un compte Medium payant. Il faudra que je lui envoie un petit email demain si possible. Parce qu’un blog, c’est beau et on en fait ce qu’on en veut. Mais on se sent un peu seul dans son coin. Vers la fin sur Medium, j’ai lu de moins en moins d’articles, jusqu’à n’en plus lire aucun. Je n’ai pas le temps nécessaire pour faire cela. Sur Medium, le plus souvent, il n’y a que des gens qui sont à fond dedans, en tout cas ceux que j’ai rencontrés. Il n’y a pas vraiment de juste milieu. Je n’ai pas spécialement envie de passer ma vie sur Medium, je ne vois pas ce que je pourrais en faire ensuite. En plus, Medium sélectionne de plus en plus de choses, retire de la sérendipité en général et je n’aime pas cela. Okay, on dirait bien que je vais continuer avec mon blog puisque c’est ça. Tant pis pour les fans de tricot qui vont me liker pour que je regarde leur super blog WordPress qui n’a rien à voir avec moi.

Donc, cela ne vous aura pas échappé, je dis tout ce que je suis dans ces textes, chaque jour. Je ne mens pas et si je le fais peut-être parfois, c’est parce que je me mens à moi-même et donc je ne m’en rends pas compte.

Après les questions sur la forme et si je continue ou pas de publier un blog sérieusement et dans quel lieu, je me demande aussi quand vais-je me mettre à écrire à nouveau pour de bon. Le blog que je tiens n’a aucune valeur autre qu’une vision du monde personnelle. Si je veux faire de la littérature, il faudra faire mieux.

Avant, il y a quelques années, j’en étais capable. Il faut dire qu’aujourd’hui, je me sens beaucoup moins capable qu’avant (j’ai joué de la guitare cet après-midi pour la première fois depuis mon déménagement, c’était pitoyable). Je pense qu’une vision augmentée du monde est nécessaire pour que je me remette à écrire quelque chose qui vaille la peine de travailler dessus. Même si être en roue libre devant un clavier est agréable, ce n’est absolument pas un travail.

Il est possible que j’aie annihilé la question du travail définitivement. Je ne suis bon à rien dans ma condition de mentalement malade, je suis considéré comme inapte par la société (je vis donc avec les minima sociaux). C’est normal, c’est vrai, je ne suis pas capable de taffer plus d’une semaine sans péter un plomb à cause des médicaments et de leurs effets secondaires (comme quoi cela ne rend pas une réalité normale ou bien commune). Mais ne suis-je pas allé trop loin en allant jeter aussi la question de la création, qui reste possible dans mon état, du moins je l’espère encore un peu ? Cela me fait un peu peur. Peur d’être devenu bon à rien du tout, le néant.

Ce que j’ai créé avant, j’étais aussi malade en le faisant. Ma situation n’a pas changé. J’ai même une meilleure machine à écrire, je devrais en profiter. Il est vrai que je passe trop de temps à penser à babe et ses problèmes. C’est bien que je la soutienne le plus possible, mais je ne dois pas me sacrifier non plus. J’ai l’impression que c’est un peu ce que je fais.

  • BrimstoneBrimstone EP (2013) : @analog #hard 3/5.

Je catch babe à son réveil. Je dis deux ou trois bêtises pas si idiotes et je la laisse tranquille prendre son café et tout bonnement son temps.

  • KadavarKadavar (2012) : @analog #hard 5/5.

Album qui déchire tout. Vus en live deux fois, tout simplement parfait et sympas.

Oui, je ne dois pas en rajouter trop avec babe. Je ne suis pas assez fin avec elle. Elle mérite mieux que ce que je lui offre : un soutien lourd et plutôt brut. Je dois l’accompagner plus doucement et la laisser vivre son temps aussi.

Je lui parle de choses que j’imagine dans le même temps. J’essaie de partager la joie qui m’habite maintenant. J’en ai à revendre de toute façon. Après, elle prend ça comme elle veut, j’espère être un peu communicatif sur cela.

  • Red Fang — Murder the Mountains (2011) : @analog #hard 4/5.

02h44. Je commence tout juste à ressentir de la fatigue. Je pourrais aller bien plus loin je le sais. Et je le fais. On discute d’un truc précis (les Apps Adobe pour les curieux). Ce serait cool aux Philippines. En plus avec babe prof, c’est donné.

On se fait une vidéo jusqu’à 04h30. Je me prépare pour me coucher. Je me sens bien et je sais que je vais bien dormir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s