Les massages du stage de Systema m’ont fait du bien au dos, même si c’est assez hardcore comme massages. Je me couche tôt, épuisé et donc je me réveille tôt. Je finis par me lever avant six heures. Je sais que je vais le payer mais tant pis. Je n’ai pas de réponse de babe depuis l’arrêt brutal d’hier soir. Je décide de ne pas m’en faire.

J’ai donc du temps libre de nuit devant moi. Je fume parce que pourquoi pas après tout. J’ai mis un patch, mais je trouve que l’effet n’est jamais vraiment immédiat. Si je fais quelque chose, je peux m’en passer, mais là je suis seul, il fait nuit, je ne me sens pas encore dans un nouveau jour. J’ai l’impression de n’avoir fait qu’une sieste. Plus tard j’en aurai besoin, c’est certain.

Ce silence de babe est très étrange, je ne me sens pas vraiment bien. Mais comme d’habitude, je dois dramatiser. Elle est malade en ce moment, je la laisse tranquille et je n’inonde pas le chat de questions angoissées. Elle viendra quand elle sera prête. Autant profiter du temps libre de ce tôt matin.

  • Elder— Reflections of a Floating World (2017) • @analog #hard 4/5

Je me suis levé tôt pour rien au final. Ce n’est pas exact. Je me suis levé tout seul, ce qui anormal depuis des années d’habitudes. Je n’ai pas pu m’empêcher d’envoyer un dernier message à babe et de fermer complètement la fenêtre de Telegram pour ne pas être tenté de voir ce qui se passe dessus (alors qu’il ne se passe rien : la torture de l’attention).

Je me contente d’écouter de la musique, de taper quelques mots sans saveur, le minimum possible en somme. Puis babe finit par apparaître, l’air de rien. On parle un moment. Elle fait ce qu’elle veut comme d’habitude. Je me demande pourquoi je ne fais pas de même ? Je décide donc de faire de même. Il n’y a pas de raison pour que je sois accaparé par ce putain de téléphone, même si c’est babe qui m’écrit. De plus, je ne la sens pas vraiment en forme, un peu dégoûtée. Certes, elle est encore souffrante. Il n’empêche que je ne peux toujours pas me détacher de ma dépendance affective et de l’anxiété qui va avec. Je dois travailler dessus.

Pour être sincère, hier, le stage de Systema était bien, j’étais content de pratiquer avec des gens que je connais depuis longtemps, mais je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir à l’écart. Pas de beaucoup, juste un peu. Ce n’est pas de leur faute, mais je ne me sentais pas parfaitement à ma place. Tout s’est bien passé, c’est le principal.

7h40. Il fait encore nuit, même si le ciel commence à s’éclaircir timidement. Il pleut. Il faudra aller acheter du pain et quelque chose à manger, comme d’habitude. Il devrait s’arrêter de pleuvoir à midi. J’espère, un peu avant que les magasins ne ferment. Drôle d’idée de se lever si tôt. Certes, je me suis couché tôt et j’ai même fait une sieste longue avant, mais je ne pensais pas être aussi en forme ce matin. Je sais que cela ne durera pas longtemps, pour l’instant cela tient.

  • Everson Poe— The Great Disruption • @analog #hard 4/5
  • Belphegor— Totenritual (2017) • @analog #harder 4/5

J’étais très fatigué ce matin, forcément et j’ai dû gérer la discussion vidéo avec babe sans m’effondrer. Nous nous sommes séparés pour son dîner. J’ai fait des courses, je me suis permis une sieste, mais pas de signe de babe depuis un bail. Elle doit être occupé, ce qui est bien a priori.

De mon côté je me fais un thé et je reprends le cours des choses là où je les avais laissées ce matin. Je n’ai pas plus la moindre envie de faire quoi que ce soit, même pour me divertir. Je suis coincé à mon bureau, encore une fois, musique et écritures mêlées.

  • Between the Buried and Me— Automata II (2018) • @analog #hard 5/5

La boulangère m’a offert un bout de brioche qui coûte trop cher pour moi, c’était vraiment gentil de sa part. Quand je suis reparti avec ma baguette pour acheter quelques trucs basiques à manger, des choses indéfinissables, avec ce goût merveilleux dans la bouche, cela m’a rendu triste. Triste de faire toutes ces économies en permanence pour rentrer dans mon budget serré. Je sais que je me suis bien débrouillé ces derniers temps pour retrouver un certain équilibre, mais les voyages de babe ou moi vont coûter cher, je dois donc continuer à rester le plus ascétique possible.

Heureusement, je peux me concentrer sur la musique comme d’habitude. Et le temps passe. Je fais chauffer l’eau de l’appartement. J’espère que j’aurai à mettre le chauffage le plus tard possible dans la saison. Pour l’instant l’appartement résiste plutôt bien, même s’il ne fait pas vraiment froid. Mais je serais déjà en train de chauffer dans l’ancien, c’est certain. Encore des économies.

  • Between the Buried and Me— Automata I (2018) • @analog #harder 5/5

Je lis le journal principal français. C’est dimanche, il n’y a pas grand-chose, mais de toute manière, ce n’est que rarement intéressant. Je fais cela parce que je me méfie des décisions politiques principalement. Pour rester le plus tranquille possible. Je suis de même content de quitter Medium puisque je n’ai pas l’envie de lire tous ces articles en Anglais ni d’en rédiger moi-même. Je pense que la plateforme a perdu quelque chose en route, je ne sais pas exactement quoi. Pourtant je me rembourse quasiment quand je publie un peu, mais je dois me forcer pour faire cela et en aucun cas cela ne me rapportera vraiment de l’argent, assez pour que cela vaille la peine et le temps.

Les choses qui me font habituellement envie disparaissent subitement. Je ne sais pas pourquoi. J’ai une sorte de désintérêt total vis à vis du monde aujourd’hui. Je fume un stick trop tôt dans la journée, à 14h49. Et par un drôle de hasard, après avoir pissé un coup, j’entends le tintement annonçant que babe me parle. On discute vaguement (forcément nous n’avons pas de sujets importants infinis depuis des années à se parler toute la journée). Je lui raconte l’histoire de la boulangère et de la brioche. Elle suit plus ou moins. Une chose que j’aime dans ma boulangerie (en plus du fait qu’ils soient sympathiques et qu’ils sont les meilleurs dans tout le coin), c’est qu’ils prennent la nourriture avec une main, gantée et qu’ils s’occupent de l’argent avec l’autre, non gantée. Car comme trop peu de gens le savent, l’argent est un vecteur de maladies. C’est critique dans des pays où le cholera sévit encore par exemple.

  • Brimstone Coven— Black Magic (2016) • @analog #hard 4/5

J’écris de la merde sur mon téléphone à babe. L’autocorrection me rend dingue et l’écran est trop petit. C’est bien quand on ne fait rien dessus, mais quand on passe beaucoup de temps dessus à écrire, cela fait beaucoup. De toute manière, même si j’ai l’argent pour me payer le dernier iPhone qui coûte une blinde, je préfère garder cet argent pour mes projets avec babe. D’ailleurs elle fait autre chose en même temps. Je la laisse tranquille. Mon téléphone en veille. Je n’aime pas ma sale habitude de le laisser ouvert pour toujours savoir quand babe est là ou pas. Ce n’est pas sain comme activité. J’ai toujours peur de la manquer, mais si babe ne dit rien, c’est qu’elle n’a rien à dire. Elle a pris l’habitude d’attendre que je sois en ligne pour me parler. C’est une mauvaise habitude je trouve.

Je lui dis que je préfère payer pour nos dépenses communes le prix d’un iPhone de luxe (redondant). Bien sûr, je suis toujours mieux avec du matos d’Apple, mais ils sont devenus fous avec les prix.

  • Cranely GardensHouse of Decay (2017) • @analog #harder 3/5

On parle un peu des achats de matériel informatique ou de phones, et je dois admettre que la prochaine fois, je vais devoir retourner sur un laptop sous Windows et probablement un téléphone Android. Il faudra tout changer dans mes habitudes. Cela m’énerve mais Apple a fini de se foutre de la gueule du monde sans la moindre honte. Leurs appareils sont hors de prix et souvent, pour les computers par exemple, anémiques à l’intérieur. Tant pis, j’espère que ce que j’ai pour le moment tiendra la route encore un an ou deux. Ensuite, il faudra retourner dans l’autre sens, comme je le fais à chaque fois selon le plus raisonnable ou pas.

On finit par discuter longtemps par vidéo. Cela se termine en jeux érotiques. Ça faisait longtemps. J’ai promis de ne pas mentir dans ce que j’écris, donc voilà la réalité des choses quand on est à 10 000 kilomètres de sa compagne. Je fume une moitié de cigarette pendant que babe fait une petite sieste. Je ne suis pas certain qu’elle se réveille. Il est déjà presque une heure du matin à Manille.

Je suis fatigué, j’ai froid, je n’ai pas mangé encore aujourd’hui et il est 18h57. Je me fais un café de plus. J’ai fait chauffer le cumulus mais j’ai dépassé l’heure creuse. Je pense vraiment changer de fournisseur d’électricité, cela me gave sérieusement cette histoire. J’espère au moins avoir une douche chaude cette nuit et demain aussi quand je rentrerai de Cognac.

Babe se réveille, un peu anxieuse au fait de rencontrer mes quelques rares amis. Il y a tellement de règles et de protocoles à Manille. J’ai beau lui expliquer qu’ici on s’en fout et qu’on fera ce que l’on voudra, peut-être juste boire un thé par exemple. Mais elle reste un peu stressée. Ce n’est pas non plus la confiance qui l’étouffe, comme certaines de mes amies. Elle a peur d’apparaître comme quelqu’un qui vient d’un pays pourri avec de mauvaises manières. Je la rassure, mes amis n’en ont rien à faire. Elle peut rester elle-même et ne pas stresser de ne pas être comme il le faudrait.

Maintenant, la discussion se distant, elle doit être proche du sommeil, il est presque deux heures du matin là-bas. Même moi je suis claqué. J’ai faim. Je vais me faire un sandwich quand babe sera endormie.

  • Voices In VainNarcotics & Animal Instincts (2018) • @analog #harder 4/5

Je viens de manger, babe étant de plus en plus endormie jusqu’à ce qu’elle sombre complètement. Je suis seul, il est 20h24. J’ai besoin de faire une sieste, courte, avant de prendre ma douche. Ensuite, je passerai du temps à lire. C’est la meilleure chose à faire pour cette soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s