J’ai eu de la chance hier soir. Bon, le chauffeur de bus était de méchante humeur, je ne sais pas pourquoi mais ce n’est pas important. Probablement parce que le bus était blindé. J’ai attendu dehors, il ne faisait pas trop froid. Le cours de Systema était très bien même si j’ai eu un peu de mal à rentrer dedans. J’étais inquiet pour babe, sans moyen de la contacter avant aujourd’hui.

Somali Yacht ClubThe Sea (2018) • @analog #regular 3/5

Quand on est rentrés avec MN, une bonne pizza et une salade nous attendait et la chambre d’amis était préparée. J’ai donc dormi dans un vrai lit, sans les chiens mais avec ma petite chatte qui me manque. Bon à 05h58, réveillé par les tracteurs des vendangeurs qui s’activent en ce moment. Du mal à me rendormir. J’ai fini par me lever, tant pis.

On a papoté avec MN jusqu’à ce qu’il me dépose en ville pour mon bus, parfait. J’ai eu un début de crise d’angoisse que j’ai réussi à régler par la respiration Systema (peu importe si j’ai l’air bête). Je passe par la Cathédrale, qui est mon arrêt de bus, cela tombe bien. J’en profite, j’entre et je prie Marie pour babe. Je prends du pain, la boulangère m’offre un second pain, un peu plus petit, sympa. Je rentre, je vais aux toilettes, qui se bouchent encore un fois (oui, même ça je le partage, je m’en moque). On a déconné avec ça hier soir parce qu’ils ont le même problème avec mes amis. Mauvais karma. Ça me gave, la ventouse ne marche bizarrement pas bien aujourd’hui. Je mets du déboucheur en plus, pendant que j’y suis, on verra bien, ce n’est pas l’apocalypse, les toilettes restent utilisables. Un café, une cigarette, un bout de pain, un message de babe qui rentre de son cours particulier dans peu de temps. Les choses reviennent à la normale.

J’attrape babe. Elle se donne jusqu’à demain pour la Chine et faire quelque chose de concret à ce sujet. Plus que demander des nouvelles incessantes et recevoir des réponses vagues. Dans le meilleur des cas. Je discute un moment, elle me demande de lui parler d’autre chose pour la calmer, je lui raconte des histoires et elle finit par être fatiguée. Elle dort.

De mon côté, je n’ai bizarrement plus envie de dormir. Je me suis acharné sur les chiottes qui sont maintenant presque totalement débouchés. Avec un peu d’attente, ça devrait aller. Je déteste les toilettes qui ne sont pas efficaces.

Dans un autre registre, je me dis que je pourrais passer un bon moment au lit avec de la musique et un stick pour me détendre complètement. Il est encore tôt, je peux m’amuser avec ça. 17h24. Allons-y.

Je me relève après deux heures et la nuit tombe. Je fais se combattre les solutions pour organiser mes affaires, mon esprit, tout. Ce n’est pas facile. Je fais ça ailleurs, parce que ce sont des délires sans fin qui sont encore moins intéressants que mes idées sur les toilettes bouchées. Disons que j’ai besoin d’un nouveau Reboot qui prend racine en octobre 2018. Plus simple, mieux géré, en gardant mon écosystème, le plus pratique, minimal et efficace possible. Et ne pas oublier que le premier élément de mes mantras est « Je peux faire n’importe quoi ».

Il est 21h45. Le temps passe très vite. J’écoute un shuffle de musique. Je suis en retard à peu près sur tout ce qui concerne mon existence physique et numérique.

Bonne nouvelle, ma taxe d’habitation est à zéro euros. Cette fois ils ont bien pris en compte le fait que je n’ai pas de télévision. J’ai téléchargé le PDF et je l’ai rangé proprement. Une bonne chose de réglée. J’ai changé mon adresse pour les impôts, chose que je n’avais pas encore faite. J’ai mis aussi mon assurance habitation en règle, je suis tranquille. Bref, je fais des choses vraiment excitantes cette nuit. Mais cela me rassure, parce que je commence vraiment à faire n’importe quoi.

23h02. Je mange de mauvaises choses mais je m’en moque. Il serait peut-être temps de me coucher, j’imagine. Mais je ne me sens pas prêt, pas fatigué, je me sens même plutôt bien. Cette nuit est bonne. Allez, je vais trouver de nouveaux disques, c’est un bon moment pour faire cela. Yeah, un nouvel album d’Emika qui va sortir d’ici peu ! Je l’adore. Il est sorti à minuit finalement.

Aujourd’hui, des gens manifestaient contre la politique du gouvernement. Je ne manifeste pas. Déjà parce que je suis un nihiliste, ensuite parce que j’ai typiquement la tête de celui qui se fait taper dessus par les flics. J’évite donc ce genre de choses. Mais c’est bien que les gens bougent. Cela ne sert à rien par contre, la moitié du pays pourrait être dans la rue que ce serait pareil.

Becoming the JuggernautBecoming The Juggernaut (2018) • @analog #harder 3/5

Je n’ai rien d’autre à dire aujourd’hui, puisque nous sommes demain. Je suis plutôt épuisé, malgré ma grande sieste. Je vais me coucher assez tôt et me faire une bonne nuit en me levant à neuf heures au pire. Écouter de la musique pour s’endormir fera le job.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s