Ce matin, je me lève assez tôt. Babe est tout de suite là quand je prends mon café. Elle a un air détaché, presque absente. Elle pense avoir raté le second test pour l’entreprise de traduction, ce qui doit la mettre de triste humeur. Elle aura les résultats la semaine prochaine. Ce serait dommage de ne pas pouvoir faire ça tranquille depuis chez elle. Je lui parle un peu de mon livre, mais elle ne réagit pas vraiment. Je pense qu’elle a décidé de ne pas nuire en quelque sorte à mon temps d’écriture ou mes tâches en général. Donc elle fait autre chose et elle ne parle pas spécialement.

Je lui demande. Elle me dit qu’elle veut faire plus de choses de son côté aussi, comme trouver de l’argent en attendant la Chine, ce genre de choses. Elle a un plan boulot pour enseigner l’Anglais à des adultes dans une société. Elle aurait ce dont elle a le plus besoin : une assurance santé. Mais en gros, elle ne parle presque plus. Je pourrais être déçu ou triste. Cependant, c’est quelque chose d’assez régulier chez elle. Je suis habitué maintenant. D’un côté, elle a raison, nous passons vraiment beaucoup de temps à discuter toute la journée. Mais les discussions sont assez tristes et factuelles aujourd’hui.

Uncle Acid & The DeadbeatsWasteland (2018) • @analog #regular 4/5

Je laisse mon téléphone de côté. Cela ne sert à rien. Je me contente d’écouter ce nouveau disque qui est très bon. Le groupe assure en général. Je ne suis pas surpris. Dans peu de temps, je vais passer l’aspirateur, le temps de digérer mon petit déjeuner. Autant faire des tâches si je ne peux pas être avec babe. Je dois aussi lire les 70 pages d’un roman que j’ai commencé il y a quelques années pour voir si je peux le modifier et le finir, en faire quelque chose de correct.

Damn, j’ai beau essayer, je me sens triste et bon à rien. J’ai préparé avec l’énergie du désespoir mon dossier pour le renouvellement de ma CMU complémentaire. C’est super compliqué avec le changement d’adresse. Je ne suis pas certain que cela fonctionne. Quand je suis sorti acheter à manger, bien entendu, j’ai oublié le principal, c’est-à-dire de la poster et maintenant la Poste est fermée, à 17h30.

À part donc avoir ramé deux heures pour les papiers que je n’ai même pas envoyés, j’ai trop mangé et j’ai passé le reste du temps au lit. D’abord avec babe en discutant, puis elle n’a plus rien dit et a disparu pendant que je dormais. C’est de bonne guerre, mais j’aimerais bien qu’elle me disent bonne nuit quand elle va se coucher. Peut-être s’est-elle endormie comme moi, sans faire attention, cela lui arrive tout le temps, même pendant qu’on est en train de discuter un peu tard dans la soirée.

Medicine BoyLower (2018) • @analog #regular 4/5

Mon existence tend vers la profonde tristesse chaque jour un peu plus. Mes médicaments font leur boulot mais cette tristesse est naturelle et aucun médicament, aucune drogue ne peuvent rien faire contre. C’est la tristesse de savoir que l’on va perdre une année avec babe sans pratiquement se voir pour de vrai. Je vais probablement aller à Manille, ça va me coûter un bras. Tout dépend de ce qu’elle trouve comme boulot et si la Chine finit par se décider, dans ce cas, les choses pourraient s’arranger. J’ai de plus en plus de mal à y croire. Je pense qu’ils font de leur mieux mais que la bureaucratie chinoise rend les choses vraiment compliquées.

Je pense que je dois commencer à prendre soin de moi et de mes affaires. Babe a raison, d’une certaine manière. Je me laisse aller dans la boue de nos déceptions et je ne fais rien d’autre. Il est temps pour moi de me droguer pour de bon et ainsi avoir des idées, des envies, ce genre de choses que les médicaments que je prends m’arrachent avec aisance. La drogue permet de dépasser cela mais je n’en ai presque plus du tout.

Cypress HillElephants on Acid (2018) • #digital #Regular 4/5

J’ai compris beaucoup de choses ce soir car finalement babe était encore en train de travailler. J’ai compris que même si j’avais bien réduit ma dépendance affective, elle se trouvait encore présente dans n’importe quoi. J’ai débattu longtemps, je suis excusé auprès de babe pour le gars merdique que je peux être parfois, réfléchi à la suite de ma vie, moi, le Sans-Vie.

Je fais le pari de la drogue pour les temps qui viennent. Et faire les choses à la brute, sans se poser de questions sur chaque item autour de moi. Je me sens ridicule cette nuit. Je suis un être pitoyable et ridicule. La bonne nouvelle, c’est que je peux changer, quand je le désire. Et il est temps de changer les choses et surtout mon comportement général, intérieur surtout.

Je commence par être satisfait de ce que j’ai (pas en terme de possession seulement). Et j’en profite. Ensuite, je règle mes affaires, je range le tout, et je repars sur quelque chose de clair, de l’immédiateté dans la gestion. Encore plus de liberté, cela ne sera pas très difficile car je suis encore bien coincé.

Je reprends le fait que je commence mes journées à minuit. Je me fiche de mon état tant que je peux écrire, écouter de la musique ou bien lire. Le reste doit être traité comme une tâche immédiate à archiver proprement et à oublier aussitôt dans son petit casier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s